on stage
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Anna Ferderson

Aller en bas 
AuteurMessage
Anna Ferderson
Little Thing
avatar

Nombre de messages : 48
Age : 27
Localisation : Quelque part entre la Russie et l'Angleterre
Date d'inscription : 17/03/2008

Humeurs Théatrâles
[Rôle]: Gertrude, Hamlet's mother
[État/Humeur]: Morte de honte, assaillie par le dépit. Que rêver de mieux pour Noël ?
[Coté coeur?]: Rien ne s'y trouve. L'océan a tout englouti.

MessageSujet: Anna Ferderson   Lun 17 Mar - 22:58



¤ ¤ ¤

Nom : Ferderson
Prénom : Anna, Violet, Moïra
Surnom : Ann
Âge : 20 ans

Métier : Comédienne

Troupe : Troupe A

¤ ¤ ¤

Histoire :
Anna est venue au monde à Saint-Pétersbourg, par un soir d’hiver enneigé des plus courants en Russie. Ce qui l’est moins, c’est la naissance de la petite fille. Un mois d’avance. Ses parents, Molly et Patrick Ferderson, ne l’attendaient pas de sitôt. Anna devait naître à leur retour en Angleterre, et non en Russie, dans ce pays plus glacial qu’un congélateur où Molly avaient décidé de se rendre, pour son travail. Etant ballerine à l’origine, Mrs Ferderson avait arrêté la danse à la naissance de sa première fille, Prudence, trois ans plus tôt. Restée cependant passionnée par son ancien métier, elle avait décidé, non pas de danser, mais d’enseigner son art. Au moment de la naissance de sa plus jeune fille, Molly se trouvait en Russie, où elle avait été chargée de seconder un chorégraphe qui peinait à monter Le Lac des Cygnes. Elle était seule, puisque son époux était resté en Angleterre avec Prudence. Quelle ne fut pas la surprise de ce dernier en apprenant la venue au monde d’Anna, par un coup de fil sa femme !

Rentrée par la suite à Londres, où la famille avait élu domicile depuis le mariage des Ferderson, Molly présenta sa petite fille, qu’elle avait connue une semaine avant tout le monde. Pour la première fois, Prudence rencontra sa petite sœur et su immédiatement qu’elle allait l’aimer. Il ne pouvait en être autrement, n’est-ce pas ?

La petite Anna grandit donc, entourée par ce cocon familial réconfortant. Dès son plus jeune âge, elle avait pris Prudence comme modèle et s’évertuait à lui ressembler le plus possible. Trois ans les séparaient mais il semblait que les deux sœurs s’entendaient à merveille, du moins aux yeux de tous. Seulement, les années passaient, et l’admiration d’Anna pour son aînée se changea en envie, puis en jalousie. Elle continuait d’aimer tendrement Prudence mais ne pouvait refouler son propre sentiment d’infériorité. Sa sœur était si… parfaite ! Aux cours de danse classique que prenaient les deux jeunes filles depuis leur plus tendre enfance (fortement influencée par leur mère et son obsession), c’était toujours la plus âgée qui recevaient les compliments et les félicitations. Anna, quant à elle, n’était uniquement connue que comme « la petite sœur de Prudence ». Pourtant, elle aussi savait danser. Elle possédait une certaine grâce, une douceur dans les mouvements, mais rien de comparable à son aînée.

A ses quinze ans, Anna se décida à tenter de passer une audition pour entrer dans une école de danse, que sa sœur, bien sûr, ne fréquentait pas. Même si elle y mit tout son cœur, la jeune fille ne parvint pas à toucher le jury qui la recala. Anna en fut effondrée. De même, sa mère en déduisit que sa cadette n’était pas une assez bonne danseuse et commença à lui reprocher ce à quoi, au fil du temps, elle avait déjà songé : Anna n’était pas aussi parfaite que Prudence. Cette dernière s’était pourtant détournée de la danse, pour une raison qui restait obscure, et avait choisi d’entamer des études de médecine. Cependant, le coup fut rude pour les Ferderson, surtout pour Anna et Molly.

Les années qui suivirent auraient mieux fait d’être oubliées, mais elles hantent toujours Anna. Plongée dans une sorte de dépression, la jeune fille perdit peu à peu le fil de la réalité et s’abandonna dans une profonde mélancolie qui se caractérisa surtout par son refus de manger. Obsédée plus que jamais par la danse, Anna enchaînait les entraînements et les répétitions, afin d’atteindre le niveau jadis acquis par sa sœur, le seuil de la perfection. Cependant, à force de ne plus manger, la jeune fille vit ses forces disparaître peu à peu, à mesure qu’elle perdait du poids. Et bien qu’elle s’appliquait de plus en plus danser, elle n’atteignit jamais le niveau qu’elle s’était fixée. Au lieu de cela, elle fut admise à l’hôpital, après de nombreux malaises causés par l’épuisement et le manque de nourriture. Le verdict tomba : interdiction de danser tant qu’elle n’aurait pas repris du poids.

Demeurée seule dans son mutisme, Anna ne reçu pas de visites de la part de ses parents. Non. Juste Prudence. La jeune fille, devenue étudiante en médecine, apparaissait comme une étrangère à sa cadette. Cette fois-ci cependant, plus de jalousie, plus de rancœur. Anna avait décidé de tirer un trait sur la danse. Elle s’était réveillée une nuit, en hiver, et observait la neige qui tombait du ciel. Sans qu’elle ait véritablement su pourquoi, elle s’était dit que ne danserait plus jamais. Le lendemain, elle avait simplement demandé à Prudence : « ramène-moi mes livres de russe, s’il te plaît ». C’en était ainsi. En une nuit, Anna avait laissé tomber son obsession de l’enfance et avait décidé de se tourner vers ses études, celles qu’elle avait commencées, avant sa jalousie. Le russe, aussi bien la littérature que la langue elle-même, lui avait permis de sortir de son impasse.

Mais, où se trouve le théâtre dans tout ça ?

Et bien, en réalité, ce n’était pas cela, la passion première d’Anna. Après sa sortie de l’hôpital, la jeune fille avait continué ses études de russe, sans plus se soucier de la danse. A cette époque, le théâtre n’était qu’un passe temps comme un autre. Qui aurait pu croire qu’Anna allait bientôt vouer son existence entière à cet art ? Et pourtant, ce fut ce qui se passa.

Rien ne prédestinait Anna Ferderson au théâtre. Elle avait eu l’occasion de voir un certain nombre de pièces et aimait beaucoup lire les œuvres de Shakespeare, mais elle ne s’était jamais vraiment posée la question. Une jeune fille si timide et effacée. Comment pourrait-elle jouer un rôle devant un public ?
Même Anna en aurait douté. Pourtant, elle avait choisi l’option théâtre et art dramatique dans ses études. Une simple option, à vrai dire, dont les heures n’égalaient pas celles qu’elle avait en russe. La troupe, formée de plusieurs étudiants, dont une bonne partie se destinait réellement à cet art, jouait Macbeth. Devant la grande timidité de Anna, il fut tout naturel que celle-ci obtint un petit rôle, aussi devint-elle l’une des trois sorcières qui, par leur présence énigmatique et singulière, rythmaient la pièce.

Ce fut lors de la première représentation, faite au sein même de l’établissement, que le talent de Anna se dévoila. Si réservée et discrète, elle apparaissait forte, puissante, parmi les autres acteurs. Des trois sorcières, ce fut elle qui se fit le plus remarquer, d’autant qu’elle n’était guère populaire, de par sa timidité. A la fin de la pièce, la joie des comédiens se transforma en curiosité quant à l’interprétation d’Anna. Qui était-elle ? Comment avait-elle fait pour… ? A dire vrai, l’intéressée l’ignorait également.

Le lendemain, Anna fut abordée par la jeune fille qui avait joué le rôle de Lady Macbeth. Comment ? Le Shakespeare Theater ? Oui, elle y réfléchirait, ce devait être intéressant de voir. Oui, tenter quelque chose.
Anna n’en crut pas vraiment ses oreilles. Voilà qu’en une représentation de Macbeth, on lui conseillait de devenir comédienne et de tenter sa chance au Shakespeare Theater !

La jeune fille laissa passer quelques jours, réfléchissant à propos de cette idée nouvelle. Le théâtre. Avait-elle aimé jouer sur scène ? Avait-elle ressenti un certain bien-être à interpréter un personnage ? Etait-elle intéressée par cette voie ? Oui. Sans aucun doute.
Anna arriva à cette conclusion sans trop savoir comment. Ou plutôt si, elle savait. Depuis qu’elle était montée sur scène pour la première fois, depuis qu’elle avait mis en scène un personnage dont elle n’avait jusqu’ici uniquement lu les paroles, depuis cet instant, sa vie s’était liée d’elle-même, au théâtre.

Peu de temps après, Anna Ferderson passait une audition au Shakespeare Theater. Elle se proposa comme simple comédienne. Non, elle n’avait jamais vraiment étudié le théâtre. Oui, elle avait déjà lu les pièces de Shakespeare. Etudiante en licence de russe. Non, elle n’avait jamais, jamais fait de danse.

Elle avait choisi Macbeth, encore une fois. Pour la chance, peut-être. Mais cette fois-ci, elle jouait le rôle de Lady Macbeth, au moment où celle-ci attend le retour de son époux, après avoir reçu sa lettre. Anna y mit tout son cœur, toute son âme. Sa voix s’envola par delà la scène, comme portée par le vent que le personnage invoquait. Anna Ferderson n’était plus, non. Il ne subsistait que Lady Macbeth.

Fin de l’audition. La timide Anna est revenue, comme échappée d’un long rêve. Elle triture nerveusement son écharpe. Pourquoi est-elle venue finalement ? Ne valait-il mieux pas rester à étudier le russe ? Tolstoï, ou Shakespeare ?
Puis le verdict tomba. Anna Ferderson devenait comédienne. Pas un grand rôle sans doute, peut-être pas tout de suite, mais…

Et le temps passa. Anna enchaîna les seconds rôles, avec une grande application et un dévouement sans faille. Parfois même, elle ne jouait pas, étant devenue une simple doublure. En secret, pourtant, elle répétait et mimait chaque fait et geste du rôle qui ne lui revenait pas, muette silhouette perdue dans l’obscurité du théâtre. Quant à ses études de russe, la jeune fille eut beaucoup de mal à les arrêter. D’ailleurs, elle tente encore maintenant d’apprendre par elle-même et garde encore quelques livres et cours qu’elle relit de temps en temps.

Elle entra finalement dans la troupe A, sans trop savoir par quel miracle, et fit ainsi la connaissance d’Elena White, avec qui elle s’entendit de suite très bien, mais surtout, du metteur en scène, Jacob, ou plutôt Jake, Clayton. Dès le premier instant, Anna tomba amoureuse de ce dernier, malgré leur différence d’âge. Depuis, elle ne cesse de songer à lui, tout en essayant de dissimuler du mieux possible ses sentiments. En effet, si la jeune Anna Ferderson savait parfaitement interpréter des personnages de pièces de théâtre, elle était bel et bien incapable de faire de même dans sa vie de tous les jours. Aussi, afin d’éviter tout soupçon causé par une montée subite de rougeur sur les joues ou de mutisme total, la jeune femme essaie de côtoyer le moins possible Jake, ou du moins, le plus loin possible, car elle ne peut s’empêcher de le voir.

Ainsi, Anna reste la timide et discrète comédienne de la troupe A qui ne se révèle uniquement sur scène, en interprétant un rôle. Pourtant, elle semble de plus en plus décidée à avouer son secret… Même si elle change très souvent d’avis !

¤ ¤ ¤

Description Physique :
La première impression que pourrait causer la vue d’Anna Ferderson serait l’image d’une brindille que le vent emporterait sans aucune peine. De par sa petite taille et sa faible corpulence, la jeune femme est souvent prise pour une lycéenne plutôt que pour une comédienne à temps plein. De plus, les traits fins et gracieux de son visage n’aident pas à la vieillir. Cependant, malgré une jeunesse trop apparente, Anna possède une peau pâle et douce ainsi que magnifiques yeux d’un bleu presque translucide qui lui donnent l’air d’une nymphe des eaux. Les mauvaises langues lui trouvent plutôt un teint d’anémique, maladif, et associent à cela sa minceur, qu’ils voient comme la maigreur qu’elle avait acquise par le passé. En effet, même si la jeune femme possède un certain charme, elle n’en reste pas moins d’apparence fragile et faible, à l’image de son caractère et de son comportement hors de la scène…

Pour pallier à cette image d’éternelle adolescente qu’elle renvoie bien malgré elle, Anna tente de se vieillir en usant de vêtements plus « adultes ». Cependant, elle ne se sent vraiment à l’aise que dans des vêtements amples et fluides, comme de longues jupes ou de larges tuniques en lin. En hiver, elle porte très souvent d’énormes pulls qui la dissimulent presque entièrement, à cause de son côté frileux.
Tout au long de l’année, la jeune femme arbore de temps en temps quelques vêtements plus « exotiques », rappelant tantôt la Russie (en hiver), le Japon, la Chine, ou encore, l’Inde.

¤ ¤ ¤

Caractère :
Anna Ferderson est une jeune femme que la timidité n’a décidément pas épargnée. Discrète et effacée, n’importe qui serait en droit de se demander comment elle a réussit à devenir comédienne, qui plus est, dans la troupe A. Cependant, malgré son côté naïf et doux, la jeune femme sait se montrer plus forte quand il le faut. Sur scène, ce n’est plus Anna Ferderson mais bel et bien son personnage, qu’elle incarne avec une parfaite maîtrise. Allant même jusqu’à modifier sa voix, la jeune femme ne redevient elle-même qu’à sa sortie de scène, dans les coulisses. A elle seule, elle constitue un mystère que personne, pas même elle, ne pourrait percer un jour. Le mystère d’une muette qui se met à parler sur la scène d’un théâtre…

Même si, en dehors du Shakespeare, Anna se montre effacée et discrète, même avec les autres membres de la troupe A, elle l’est encore bien plus avec Jake. D’ailleurs, elle n’ose même pas le regarder dans les yeux, de peur qu’il n’y lise son secret. Lorsqu’elle le rencontre, elle tente à chaque fois de se défiler, même si elle souffre beaucoup de cela. Intérieurement, elle ne peut que maudire sa timidité et son comportement enfantin. Pourtant, rien n’y fait, Anna Ferderson demeure telle qu’elle est…

¤ ¤ ¤

Hobbies/Loisirs :
En dehors du théâtre, Anna est comme beaucoup de comédiens : elle se réfugie dans la lecture. D’ailleurs, c’est une adepte des romans de Jane Austen, qu’elle lit et relit sans aucune lassitude. Quant elle n’apprend pas son texte, la jeune femme travaille ses cours de russe. Pour cela, elle s’exerce à la lecture originale des œuvres de Tolstoï. Lorsqu’elle est seule, elle ose même lire à haute voix, afin de travailler son accent.
Et quant elle ne lit ni n’étudie, Anna aime se promener seule, très tôt le matin. Ainsi, il lui arrive de se réveiller aux environs de 4h30 ou 5h00 du matin et de déambuler par-ci par-là, murmurant quand le cœur lui, des bribes de textes extraits d’œuvres théâtrales, ou encore quelques citations de romans de Jane Austen.

¤ ¤ ¤

Phobie :
Anna est terrifiée à l’idée que quelqu’un, même un(e) ami(e), découvre qu’elle aime secrètement Jacob Clayton, ainsi que son passé, plutôt trouble.

¤ ¤ ¤

Signes Particuliers :
Avant chaque représentation, Anna a pour manie de se fixer durant un long moment dans un miroir afin de mieux pénétrer dans l’esprit de son personnage. Cela peut paraître narcissique, mais en réalité, il s’agit plutôt d’un tic sans lequel la jeune femme ne pourrait monter sur scène.

¤ ¤ ¤

Avatar : Alexis Bledel


Dernière édition par Anna Ferderson le Lun 24 Mar - 22:02, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuille-de-menthe.skyrock.com
Elena White
.: white flower ::.
avatar

Nombre de messages : 456
Localisation : - Étendue sur la scène
Citation : [How much longer will it take to cure this...]
Date d'inscription : 02/10/2007

Humeurs Théatrâles
[Rôle]: Pâle & Frêle Ophélia
[État/Humeur]: Contrôlé, comme toujours
[Coté coeur?]: Rêve & Contradiction

MessageSujet: Re: Anna Ferderson   Lun 17 Mar - 23:28

oh pas de probleme. Prend le temps qu'il te faut si tu massure que tu finiras la présentation dans les temps résonnables. Wink Bienvenue parmis nous! Bonne chance pour la suite de ta fiche.

_________________

* * *
[ Elena White ]
HOW CAN I DECIDE WHAT'S RIGHT

WHEN YOU'RE CLOUDING UP MY MIND

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snowhite02.skyrock.com/
Anna Ferderson
Little Thing
avatar

Nombre de messages : 48
Age : 27
Localisation : Quelque part entre la Russie et l'Angleterre
Date d'inscription : 17/03/2008

Humeurs Théatrâles
[Rôle]: Gertrude, Hamlet's mother
[État/Humeur]: Morte de honte, assaillie par le dépit. Que rêver de mieux pour Noël ?
[Coté coeur?]: Rien ne s'y trouve. L'océan a tout englouti.

MessageSujet: Re: Anna Ferderson   Lun 24 Mar - 21:05

Voilà, j'ai édité ! Désolée pour le temps que j'ai mis, j'étais VRAIMENT débordée (je le suis d'ailleurs encore Razz ).
J'ai essayé de créer une histoire qui ne serait pas trop classique mais pas non plus irréaliste. J'espère que ça ira... (Je sais que parfois mes idées sont un peu étranges).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuille-de-menthe.skyrock.com
Jacob Clayton
Charmant Baratineur
avatar

Nombre de messages : 282
Age : 26
Localisation : Shakespear Theater, enfin si vous trouvez pas essayez donc le bar
Citation : Méfiez vous des appararence, les gens ne disent pas se qu'ils pensent...
Date d'inscription : 11/10/2007

Humeurs Théatrâles
[Rôle]: Metteur en scène
[État/Humeur]: Vexé et Prétencieux
[Coté coeur?]: Parce que vous croyez au relation sérieuse vous ?

MessageSujet: Re: Anna Ferderson   Lun 24 Mar - 21:12

Youpi ! Une Anna !
Vivement que tu soit validée ma chère qu'on se fasse un petit topic ensemble !
Et bienvenue bien sur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena White
.: white flower ::.
avatar

Nombre de messages : 456
Localisation : - Étendue sur la scène
Citation : [How much longer will it take to cure this...]
Date d'inscription : 02/10/2007

Humeurs Théatrâles
[Rôle]: Pâle & Frêle Ophélia
[État/Humeur]: Contrôlé, comme toujours
[Coté coeur?]: Rêve & Contradiction

MessageSujet: Re: Anna Ferderson   Lun 24 Mar - 22:25

Validée Anna! J'adore ta présentation ^^

Je te réserve un post si tu veux bien Razz

_________________

* * *
[ Elena White ]
HOW CAN I DECIDE WHAT'S RIGHT

WHEN YOU'RE CLOUDING UP MY MIND

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snowhite02.skyrock.com/
Anna Ferderson
Little Thing
avatar

Nombre de messages : 48
Age : 27
Localisation : Quelque part entre la Russie et l'Angleterre
Date d'inscription : 17/03/2008

Humeurs Théatrâles
[Rôle]: Gertrude, Hamlet's mother
[État/Humeur]: Morte de honte, assaillie par le dépit. Que rêver de mieux pour Noël ?
[Coté coeur?]: Rien ne s'y trouve. L'océan a tout englouti.

MessageSujet: Re: Anna Ferderson   Lun 24 Mar - 23:08

Jacob... Pardon, Jake : je suis également pressée que nos persos se retrouvent, mais... pauvre Anna ! Laughing
Elena : merci beaucoup (je suis contente que ça plaise, car personellement, je ne me suis pas convaincue Razz ) !
Je suis parée pour commencer à poster maintenant ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuille-de-menthe.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anna Ferderson   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anna Ferderson
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anna Preston - Are you talking to me ?
» [The Preston Sisters : Meet Anna, the one with the eyes that look ]
» Anna Defontaine [End]
» Anna Lynn
» Anna Williams [ Under Construction ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
: O n S t a g e : :: Bienvenue :: Auditions :: Auditions Reconnues-
Sauter vers: