on stage
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Avant Première [ACTE I] : backstage {TERMINE}

Aller en bas 
AuteurMessage
Elena White
.: white flower ::.
avatar

Nombre de messages : 456
Localisation : - Étendue sur la scène
Citation : [How much longer will it take to cure this...]
Date d'inscription : 02/10/2007

Humeurs Théatrâles
[Rôle]: Pâle & Frêle Ophélia
[État/Humeur]: Contrôlé, comme toujours
[Coté coeur?]: Rêve & Contradiction

MessageSujet: Avant Première [ACTE I] : backstage {TERMINE}   Lun 25 Fév - 1:51

"... Je vous ai aimée jadis."

" Vous me l'avez fait croire en effet, monseigneur...."

"Vous n'auriez pas dû me croire! ; car la vertu a beau être greffée à notre vieille souche, celle-ci sent toujours son terroir. Je ne vous aimais pas!"

Elena croisa son reflet dans la glace. Ses yeux claires se scrutèrents eux-mêmes dans le mirroir. Ses iris étaient humides, empreint d'une angoisse contrôlée. Seule dans sa loge, elle tenta de chassé les mauvaises voix de son esprit, ce n'était pas le moment de fléchir et, qui plus est, elle s'était promis de se consacrer entièrement au personnage d'Ophélia. Elena avait beau ce dire que ce qui venait de se passer sur scène n'était que les mots de Shakespeare, d'Hamlet, mais elle ne pouvait nier que le jeu de Phoenix Howard, en particulier en se soir même, avait été des plus convaincant. Certes, la pauvre Ophélia n'avait sembler que plus crédible au plus grand bonheur de leur metteur en scène mais Elena avait passé un horrible moment.

Finissant détendre la poudre pâle qui lui servait de fond de teint, Elena se leva doucement, jettant un dernier coup d'oeil dans la glace du mirroir. Qu'elle allure elle avait! Son teint (déjà très claire) avait été pâlit affreusement pour la prochaine scène, celle ou Ophélia reposait contre le sol, prète à être mise en terre, morte, innerte.

Si on ne comptait pas la fameuse scène qui l'avait ébranler, jusqu'ici, tout s'était plutôt bien dérouler, plus qu'Elena l'aurait crue. Elle avait mis tout angoisse, tout mauvais sentiments de coté pour se consacrer entièrement, corps et âme, au personnage d'Ophélia. Plus qu'une scène pour elle, déjà, et elle n'aurait plus qu'a attendre le massacre à la fin de la représentation.

La jolie blonde soupira d'aise en croisant des visages connues en arrière scène, beaucoup plus sereine que quelques minutes plus tôt. Elle passa par le couloir sombre des coulisses pour arriver près des autres comédiens. Derrière les larges rideaux de velours rouges, la jeune femme scruta la scène de ses yeux claires, écoutant attentivement ses partenaires jouer sur la scène. Il y avait la le Roi, la Reine et Laertes. Anna venait tout juste d'apprendre à Matthew qu'Ophelia était morte. Scène VII. Elena avait oublier a quel point le jeu de Matt était fluide et réfléchit.

C'était l'avant première. Jake était au premièr rang, le regard sérieux, réfléchit. Tout près, il devait y avoir près de 40 personnes, si peu pour une si grande salle... mais les avant Première du Shakespeare n'avait rien de formel, c'était la Première qui était toujours accueillit en grand. Ils y avaient quelques journalistes, des attachés de presse, de la famille et des photographes. Tout pour la promotion de l,adaptation d'Hamlet, par Jacob Clayton.

Pour Elena, le trac était passé. Ses scènes les plus importantes aussi et, maintenant, le stresse avait baissé pour laisser place au plaisir de jouer. Elle n'avait plus qu'a faire la morte, a présant.

" Ophélia se porte t'elle bien?"

Elena échappa un légé hoquet de suprise, étouffer par sa main qu'elle venait de porter à ses lèvres.

" Phen! " Chuchota t'elle avec reproche.

_________________

* * *
[ Elena White ]
HOW CAN I DECIDE WHAT'S RIGHT

WHEN YOU'RE CLOUDING UP MY MIND



Dernière édition par Elena White le Dim 21 Déc - 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snowhite02.skyrock.com/
Phœnix Howard
.: Fallen Angel :.
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 27
Localisation : Foudroyé sous les Projecteurs
Citation : L'amour est à réinventer...on le sait!
Date d'inscription : 09/10/2007

Humeurs Théatrâles
[Rôle]: The Lady's Prince
[État/Humeur]: How can I put this?
[Coté coeur?]: Arrivera-t-il à se l'avouer?

MessageSujet: Re: Avant Première [ACTE I] : backstage {TERMINE}   Mar 26 Fév - 15:22

[...]

« ...je vous ai aimée jadis. »
Un gout de bille dans sa bouche, le regard luisant. Un dédain princier...ou un refoulement de sentiments?

« Vous me l'avez fait croire en effet, Monseigneur... »
Non! C'est faux! Comment pouvoir penser une chose pareille?

La réplique de Hamlet jaillissait des profondes amertimes de Phoenix.

« Vous n'auriez pas du me croire! Car la Vertu a beau être greffée à notre vieille souche, celle-ci sent toujours son terroir. JE NE VOUS AIMAIS PAS ! »

Le rideau tombe, la scène se vide. Changement de décors. Silence...

***

Phoenix Howard dans son rôle fétiche! Jacob n'aurait pu lui faire plus plaisir!

Lorsque le metteure en scène leur avait annoncé qu'il adaptait le chef d'oeuvre de Shakespeare, Phen avait chassé toute morosité de son esprit. Envolé ses soucis financiers, son apréhension quand à l'arrivée de Lyra dans la Troupe, son inquiètude pour Heather dont la maladie croissait de jour en jour. Juste la joie de se voir attribué le rôle qui lui avait permis de faire son entrée dans le monde de la Scène. Et Jacob ne s'en souvenait que trop bien!

La distribution des rôles fut sans surprises. Bien que Phen espérait toujours, Ophélia ne pouvait que être jouée par Elena White, l'Etoile Montante du théâtre. Si Jake ne l'avait pas choisie, les critiques en auraient fait un scandale...et lui aussi!
Depuis quelques temps maintenant, Lena et lui s'étaient retrouvés. Oh! Bien sûr, rien de bien sérieux mais leur amitié qu'ils croyaient à jamais brouillée s'était retissée au fil des répétitions. Phen avait déployé des trésors d'habilité pour la faire sourir, rendant leur jeu plus intime et convaincant que jamais. Il se souvenait particulièrement d'un matin où il était arrivé en serviette sur le plateau, de fausses cernes sous les yeux et se faisant passer pour un somnonbule...de grands éclats de rire s'en étaient suivis!

Oui; depuis la petite scène sur les escaliers, Elena et Phen donnaient de nouveau cette impression de copinage particulier qui faisait le charme de leur couple d'acteurs. Pourtant, Phoenix s'était bien gardé de pousser la chose plus loin. Le manque qu'il avait ressenti pendant les vacances ne devait être lié qu'à un manque de confiance en lui. Tout lui était tombé dessus en si peu de temps! Et puis il restait Matthew...Phen sentait sa respiration s'accèlerer sous sa chemise de lin.
Il s'était réfugié dans les coulisses sous la scène; un miroir, une chaise et une table avec une bouteille de vin. Indispensable quand on jouait un Prince qui se faisait passer pour...fou?

Prenant une dernière gorgée, Phen reprit son pourpoint gris qui complètait sa tenue et gravit le petit escalier qui le faisait résuciter. Il passa la rangées des costumes pour s'arrêter devant la porte de la Loge. Elena y était-elle?

Il entrouvrit la porte sans bruit. Un Ange se regardait dans le miroir. S'il avait voulu le faire exprès, Phen n'aurai pas pu faire autrement. Il se sentait comme Roméo devant le balcon de Juliette, détaillant chacun de ses membres, du peu de vêtement qui l'habillait. Après tout, il n'était qu'un homme devant une femme qui lui semblait plus désirable que jamais.
Lena poussa un soupir. Speak again Bright Angel! La mise en scène étai revisitée, les sentiments du jeune homme intactes. Mais quels sentiments?

Enfin, après un long moment, il se décida à ouvrir la porte en grand.


« Ophélia se porte-t-elle bien? » fit-il de sa voix sombre, chaude comme une lave coulante d'un volcan en pleine éruption.
Tel un papillon, la main frêle et délicate de la jeune femme s'abatit sur sa bouche, le grand et beau regard bleu plein d'éffroi. Puis, la suprise passée, Elena reprit son petit air de reproche.


« Phen! » Elle chuchotait. La situation était-elle indéssente? Il s'avança vers elle, la retourna vers le miroir et se plaça derrière elle. Il la dominait d'une bonne tête mais elle le surpassait en beauté!
Part derrière, il écarta une de ses mèches blondes et bouclées pour l'occasion pour libérer son visage pâle et luisant. Elle mourrait à la scène suivante...mais il souriait de plus belle.


« Quoi? Tu nous quitte déjà? La compagnie de Hamlet t'est-elle vraiment trop odieuse, bel oiseau, que tu ne daigne pas protèger de tes ailes sa noire destinée? » Il riait doucement. Phen était un merveilleux poète mais hélas, ses muses étaient si changeantes! Peut-être était-ce ce pourquoi elle s'était dégagée de lui si prestement...

« Excuse-moi...j'ai dit une connerie de trop? »

_________________

[Phœnix Howard]
LITTLE ASHES DREW MY HEART

AS WE SPLITED APART
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lolodie.vox.com
Elena White
.: white flower ::.
avatar

Nombre de messages : 456
Localisation : - Étendue sur la scène
Citation : [How much longer will it take to cure this...]
Date d'inscription : 02/10/2007

Humeurs Théatrâles
[Rôle]: Pâle & Frêle Ophélia
[État/Humeur]: Contrôlé, comme toujours
[Coté coeur?]: Rêve & Contradiction

MessageSujet: Re: Avant Première [ACTE I] : backstage {TERMINE}   Mar 26 Fév - 19:29

Elena n'avait pas prévue la soudaine apparution de Phoenix dans sa loge. Aussi, perdue dans ses pensées, elle avait sursauter plus violament qu'à l'habitude. La jeune femme n'eue pas un grand moment de répit puisque Phoenix s'était approcher d'elle, la retournant vers le mirroir, scrutant leur reflet dans la glace. Son coeur eu un raté. Normalement, elle réussissait à se contenir en sa présence. Il le fallait bien, puisque leur complicité revenait petit à petit au fur et à mesure des répétitions. Mais en ce moment précit, alors que Phoenix avait surgit dans son intimité la plus profonde, elle se sentait plus vulnérable que jamais. Complètement seule avec lui, ses mains chaudes contre ses épaules, son regard profond et intense qui la fixait ... Elena sentait une chaleur indescriptible l'envahir et, bientôt, une rougeur monta à ses joues blêmes.

« Quoi? Tu nous quitte déjà? La compagnie de Hamlet t'est-elle vraiment trop odieuse, bel oiseau, que tu ne daigne pas protèger de tes ailes sa noire destinée? »

Qu'avait-elle a réagir autant intérieurement à ses parolea? Son rire était si agréable mais il fit bouger doucement son torse et ses bras, bougeant les mains du jeune homme sur l'épaule de la demoiselle. Ce geste était anodin, insignifiant, mais Elena avait était fortement ébranler par Hamlet dans la dernière scène qu'ils avaient partagés. Il l'avait empoigner avec un tel force, l'avait repousser avec une tel brutalité que ses bras et ses épaules frêlent en étaient restés douloureux et ce petit geste, le souvenir de ses mains à cet endroit précise, avait alerter inconscienament Elena qui se dégageait de son emprise.

« Excuse-moi...j'ai dit une connerie de trop? »

" Non, ça va." mentie t'elle.

Elena n'avait pas l'intention de lui dire qu'il lui avait fait du mal. En fait, elle était presque certaine qu'il n'avait eu aucune conscience qu'il avait été si brutal puisque Phoenix avait été fièvreusement absorber par son jeu et rien d'autre sur la scène. Et il n'était pas question non plus de dire que sa présence la troublait.

" Tu m'as surprise, c'est tout."

Son ton était inhabituellement amer et elle s'en rendit bien compte en voyant l'expression de Phoenix dans son reflet. Elle se força à sourire pour se rattraper, pour lui montrer qu'il n'y avait rien de grave. Malheureusement, le jeune homme n'était pas dupe et cela, Elena White le savait.

_________________

* * *
[ Elena White ]
HOW CAN I DECIDE WHAT'S RIGHT

WHEN YOU'RE CLOUDING UP MY MIND

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snowhite02.skyrock.com/
Phœnix Howard
.: Fallen Angel :.
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 27
Localisation : Foudroyé sous les Projecteurs
Citation : L'amour est à réinventer...on le sait!
Date d'inscription : 09/10/2007

Humeurs Théatrâles
[Rôle]: The Lady's Prince
[État/Humeur]: How can I put this?
[Coté coeur?]: Arrivera-t-il à se l'avouer?

MessageSujet: Re: Avant Première [ACTE I] : backstage {TERMINE}   Mar 26 Fév - 20:06

« Non, ça va. »

Oh! Elena White! Pheonix Howard vous connaissait meilleure comédiene que cela...et ce fut justement en connaissance de cause que le jeune homme fronça ses sourcils. Elle avait été si brusque, si...blessante! Il ne l'avait jamais vue comme cela auparavant. Ses beaux cheveux tombaient en pluie sur ses épaules et sa robe n'en devenait que plus morturaire.

« Tu m'as surprise, c'est tout. »

Phen ne perçut que trop l'amertume de son ton et de son expression. Un sentiment de violence s'emparait alors de lui au fur et à mesure que les secondes s'écoulaient et Lena ne fit qu'accentuer cette colère en lui souriant timidement. Ce pauvre sourir! Si niais, si faussement désolé!
Mais qu'avait-il fait encore pour heurter la sensibilité à fleure de peau de la jeune femme. Lui qui l'avait crue si accessible se sentait pousser de plus en plus loin d'elle, rejeter sur la rive opposée après avoir tenté en vain de nager jusqu'à elle. Et la colère ne faisait que croître...

Cependant, Phen se contenta d'hausser les épaules.
Il jeta un coup d'oeuil au miroir pour voir si le brushing que l'on lui avait fait pour donner des boucles à ses cheveux bruns, si caractéristiques du Prince, tenait encore. Une petite mèche s'était sournoisement glissée dans son oeuil droit, comme si elle voulait en cacher la sincérité. Un jeu. Ce n'était qu'un jeu...jouait-elle avec lui alors? Il se tourna de nouveau vers, dans son regard une expression de dureté mais qui ne lui jetait que sa profonde tristesse en pleine figure.


Que veux-tu Elena White? Me faire souffrir jusqu'à ce que j'en crève?
Ainsi ses yeux noisette, luisant des flammes de son âme en désordre, intérrogeaient la pureté claire des siens. Les bras le long du corps, sa respiration accélérée, tout en lui symbolisait désarroi et désert.


« Alors qu'est-ce qui ne va pas? Et arrête de me mentir...s'il te plait...»
Un profond soupur accompagnait ses dernières paroles, telles des incantation face à cet être inaccéssible.
Etait-ce la profondeur de Hamlet qui l'avait blessée? Cette pensée s'inicia dans son subconscient comme un coup de lame dans son coeur. Et! Quoi? Ne faisait-elle donc pas la différence entre lui et...mais en avait-il vraiment une? N'était-il pas devenu Hamlet qui laissait Ophélia se consumer à petit feu? Lyra ne l'avait-elle pas prévenu?
Phen baissa la tête. Comment lui faire comprendre, se faire pardonner humblement? Une larme perla alors de son oeuil et commença la longue traversée de sa joue, jouant avec ses lèvres, se cachant dans son cou pour disparaître dans son torse...et ce fut d'une main qu'il sècha la prunelle saignante.

« Allez en Scène! The Show must go on!» Citant ainsi les paroles de Queen, Phen s'avança vers la porte mais lorsqu'il essaya de libérer le passage bloqué par Elena...

_________________

[Phœnix Howard]
LITTLE ASHES DREW MY HEART

AS WE SPLITED APART
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lolodie.vox.com
Elena White
.: white flower ::.
avatar

Nombre de messages : 456
Localisation : - Étendue sur la scène
Citation : [How much longer will it take to cure this...]
Date d'inscription : 02/10/2007

Humeurs Théatrâles
[Rôle]: Pâle & Frêle Ophélia
[État/Humeur]: Contrôlé, comme toujours
[Coté coeur?]: Rêve & Contradiction

MessageSujet: Re: Avant Première [ACTE I] : backstage {TERMINE}   Mer 27 Fév - 1:03

« Alors qu'est-ce qui ne va pas? Et arrête de me mentir...s'il te plait...»

" Tu ne comprend pas." Lança t'elle sans réléchir en se levant.

La jeune femem empoigna le pinceau à maquillage et se badigeonna de poudre blanche, voyant bien que ses joues brûlante avaient perdue leur effet de blancheur. La demoiselle appliquait la poudre avec une vigueur hors du commun, comme si en le faisait, elle masquetait son trouble. Elle avait tant de misère a contenir son coeur que s'en était devenu frustrant. Elena suffoquait, manquait de souffle à le savoir si près et elle n'en conaissait pas la raison, ce qui la rendait folle.

Elena lâcha le pinceau et se figea. C'est le silence qui l'alertait soudainement. Phen ne broncha pas, ne dit rien. Elle crut qu'il allait partir à cause de son attitude mais il restait là, derrière elle. Lena comprit alors qu'elle l'avait blesser.

" Phen je ..."

Elle se tut, regardant du coin de l'oeil le reflet de son partenaire de jeu. Phen venait de passer sa main discrètement à son visage, comme s'il avait pleuré...

« Allez en Scène! The Show must go on!»

Cet situation donna une énorme giffle à Elena. Elle l'avait blessé. Lui, Phoenix Howard, l'impassible... Comment une tel détresse avait pu prendre possession de lui, aussi brièvement fusse t'elle? Lena rattrappa Phen avant qu'il ne sorte de la loge. La douce main de la jeune femme attrapa la manche du chemisier en lin blanc d'Hamlet.Elle ne voulait pas qu'il parte comme ça...

" Ne fait pas l'idiot, Phen... Je suis désolée."

cette façon qu'il avait eu de se replier sur lui même, de donner si brusquement cette excuse .. The show must go on... Elena ne le quitta pas du regard, baissant la garde qu'elle s'était tisser. À quoi bon lui cacher le mal qu'il lui avait fait s'il n'en devenait que plus malheureux? Phoenix lui avait juré d'être plus franc avec elle dorénavant et la demoiselle se devait de l'imiter, autrement, leur complicité s'envolerait de nouveau. La jeune femme s'approcha davantages de Phen, prenant le collet de sa chemise pour le défroisser de ses mains, se servant presque de ce prétexte pour l'avoir à ses cotés sans qu'il ne s'enfuit.

" Écoute, je vais être franche avec toi." Commença t'elle, les yeux fixer au collet. Elena inspira fortement pour se donner du courage. Elle n,avait pas eue l'intention de lui dire mais vue les circonstances ... " Tout à leur, sur la scène... Et bien tu m'as blesser. Physiquement, je veux dire... (inutile de lui dire que moralement aussi ... avait-elle penser.) Je ne crois pas que tu t'en ai rendu compte. C'est juste que... ça m'a ébranler. Rien de plus. C'est moi qui es trop fragile."

Elle releva enfin les yeux vers le regard sombre de Phoenix et se rendit compte à qu'elle point elle était près de lui. Son coeur se serra et elle en oublia de lâcher le colet de la chemise. Lentement, sa main droite éfleura les cheveux ondulés du prince Hamlet. Elena replaça quelques mêches rebelles qui cachait son si beau visage de ses doigts minces avec une tendresse innatendue, aussi bien pour elle que pour lui.

_________________

* * *
[ Elena White ]
HOW CAN I DECIDE WHAT'S RIGHT

WHEN YOU'RE CLOUDING UP MY MIND



Dernière édition par Elena White le Mer 5 Mar - 6:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snowhite02.skyrock.com/
Matthew Clever
Desired
avatar

Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 22/10/2007

Humeurs Théatrâles
[Rôle]: Laertes
[État/Humeur]: déstabilisé
[Coté coeur?]: fucked up

MessageSujet: Re: Avant Première [ACTE I] : backstage {TERMINE}   Mer 5 Mar - 2:15

Matthew avait chaud. Il ne s'était imaginé que sur cette scène, il pouvait autant manquer d'air. Pourtant, elle était amplement grande, malgré le nombre de projecteurs installés. Le jeune comédien s'était rendu en arrière scène après avoir joué la scène de la mort d'Ophélia.

Il s'était déchaîné, mais il trouvait qu'il aurait pu être plus convaincant en laissant aller sa rage au maximum. Enfin bon, Matt n'était jamais totalement satisfait de lui même, même si Jake lui avait dit que c'était excellent. Il alla dans la loge, s'essuya le visage et les cheveux pour replacer le tout. Il enleva le haut de son costume pour prendre le temps de décompresser. Il se remit un peu de poudre dans le visage pour étanché le tout. Puis, il se remémora quelques passages de sa prochaine scène, en compagnie d'Elena et de Phen. Phen...

Lena lui en avait tellement parlé et en avait autant pleuré. Il avait dès lors eu de la difficulté à le regarder en face et se retenait machinalement de ne pas lui foutre une baffe au passage. Phoenix avait réellement descendu profondément dans son estime, quoi qu'il ne l'avait jamais totalement apprécier plus qu'il ne le fallait. Enfin bon, on pourrait plutôt dire depuis que Matthew avait remarqué l'attachement d'Elena pour celui-ci. Il ne pouvait se le cacher : Il en était jaloux, même s'il savait que tout cela n'était que superficiel et stupide.

Tout en pensant à ce mec qu'il ne pouvait plus vraiment sentir, il senti en lui même un profond méprit et une colère soudaine. Tellement soudaine qu'il se leva d'un bond et , d'un coup de main violent, lanca toutes les choses disposé sur la commode par terre.

Puis, il remarqua les dégats et se calma. Pourquoi réagissait-il ainsi ? Tous ces problèmes de coeur ne l'aidait pas... Il ne cessait de penser à Melody, celle qui faisait maintenant battre son coeur bien plus qu'il ne l'aurait jamais cru. Il n'arrivait plus à lui parler comme avant et tentait de la regarder de loin, même si cela lui faisait très mal. Il en avait même pleuré, seul, dans son appart. Il avait beaucoup de misère à penser à autre chose et ce porc de Phen qui blessait sa meilleure amie... c'était une chose de trop.

Néanmoins, le temps était venu. Il remit son costume, remit du gel à cheveux dans ceux ci, les placa, se remit de la poudre, se regarda pour la dernière fois dans le miroir et sortit de la pièce, constatant une dernière fois les dégats qu'il venait de faire dans celle-ci. Il ferma la porte pour ne pas éveiller les soupçons et prier pour que personne ne rentre dans la pièce. Puis, il se dirigea en haut. La scène de Hamlet venait de se terminer, il entendait les applaudissements jahir. Les gens appréciaient leur travail, Matthew en était très heureux. Tout se passait très bien. Mais pour combien de temps encore...

Il remonta les escaliers, se rendit derrière la scène pour aller voir Elena qui devait y être, immanquablement.

Lorsqu'il arriva, il ne pû être moins désagréable : Phen était avec celle-ci, un peu trop près même et l'atmosphère semblait tendu, mais Matt s'en foutait. Il ne voyait qu'Elena et Phen, près l'un de l'autre et ne pu s'empêcher de les déranger.


" Vous faites quoi là ?! "

Matthew venait de se rendre compte du ton qu'il venait de prendre.

* Calme toi Matt, ce n'est pas le temps de régler tes comptes, le spectacle doit continuer *

" Euh... le spectacle commence, vous faites quoi? Il faut aller sur scène, Phen ( dit avec une voix de dégout total )...."


Puis, il resta planté là, comme s'il voulait attendre celui-ci qu'il entre sur scène pour ne pas le laisser 2 mins de plus avec Lena
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phœnix Howard
.: Fallen Angel :.
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 27
Localisation : Foudroyé sous les Projecteurs
Citation : L'amour est à réinventer...on le sait!
Date d'inscription : 09/10/2007

Humeurs Théatrâles
[Rôle]: The Lady's Prince
[État/Humeur]: How can I put this?
[Coté coeur?]: Arrivera-t-il à se l'avouer?

MessageSujet: Re: Avant Première [ACTE I] : backstage {TERMINE}   Mar 22 Avr - 14:50

...

Malheureusement pour lui, Elena était aussi fine que lui; son axcès de faiblesse, cette seule et unique larme qui s'était échappée des profondeurs de son être n'avait pas réussit à se dérober à la jeune femme. Aussi, lorsqu'il essaya de passer la porte de la loge, elle l'avait déjà rattrapé par la manche de sa chemise. Telle une légère pétale de rose, sa main s'était abattue sur son costume, ce qui faisait de lui Hamlet, le Prince...mais elle avait également éfleuré son poignet à lui. Interdit, il demeura immobile à la vue d'une Elena White profondément gênée et tantant de s'expliquer.

"Ne fait pas l'idiot Phen...je suis désolé." Elle plantait avec tant d'insistance son beau regard dans le sien que le jeune homme en était paralysé; il n'entendait que l'échos de ses paroles, ne percevait que mal sa propre respiration sacadée cependant qu'elle s'approchait d'avantage encore de lui. Elle passa sa main sur son col, le défroissa. La respiration du jeune homme manqua de défaillir alors qu'elle continuait, en le regardant toujours avec autant d'insistance...cette frachise qu'il avait éxigé d'elle et dont il ne percevait qu'à présent les effets pervers qu'elle avait sur lui!

"Tout à l'heure...sur la scène...tu m'as blessée. Physiquement je veux dire..." s'empressa-t-elle d'ajouter. Phen, lui, fermait les yeux en repensant à ce qui s'était passé dehors. Les paroles du Prince pour Ophélia, cette cruauté de maître...et puis! Il se souvint; un coup, certes rapide mais un coup qu'il avait donné à sa partenaire. Se pouvait-il que dans son élan, il l'eut tant blessée? Il voulu alors s'excuser, lui demander de lui pardonner pour ce qu'il n'avait jamais voulu lui faire, bien au contraire..."C'est moi qui suis trop fragile."

Elle joignit alors un geste à sa parole; elle passa une main dans ses boucles chatains et en replaça quelques unes derrière ses oreilles afin de lui dégager la vue. Les deux jeunes gens étaient si proches l'un de l'autre! Et Phen sentait le souffle sucré de la jeune femme sur sa gorge, leurs deux regards n'en faisant plus qu'un. Avec une infinie douceur, il approcha sa main de sa joue et passa avec son index sur les traits fins du visage de la Princesse Yseult, hypnotisé par la beauté fragile de Lady Ophélia, réalisant enfin, après des mois de lutte intérieure à quel point il aimait son Elena...

"Vous faites quoi là ?!"

La brusque question de Matthew qui venait d'ouvrir la porte à toute volée avait brisé net l'enchantement et séparé le couple.
Curieusement, Phoenix était étrangement calme. Il ne savait pas pourquoi, mais le brusque mélange entre l'infinie douceur dont il avait été envahit et le retour à la réalité qui rétablissait sa fureur de voir Clever une fois de plus chez Elena...le laissait calme, impassible, comme toujours. Cependant, il sentait encore sur son doigt la chaleur de la peau si douce...
La première explosion de brutalité passée, Matthew semblait avoir repris ses esprits.

"Euh...le spectacle commence, vous faites quoi? Il faut aller sur scène, Phen..."

* A ton avis qu'est-ce qu'on était en train de faire?* En le pensant très fort, Phoenix ne pu réprimer un sourire narquois. Ce dernier se chargea de douceur lorsqu'il se tourna vers Elena qui était visiblement autre part.
" Matt a raison...Moi aussi je suis désolé, Lena. J'aurais du faire attention; je te promets que je ferais toujours attention." Il ponctua le "attention" un peu plus, pris la main de la jeune femme et y déposa un baiser. Simple. Tendre. Un Pardon.
"Après toi!" fit-il à l'attention de Matthew qui n'avait toujours pas bougé...

_________________

[Phœnix Howard]
LITTLE ASHES DREW MY HEART

AS WE SPLITED APART
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lolodie.vox.com
Elena White
.: white flower ::.
avatar

Nombre de messages : 456
Localisation : - Étendue sur la scène
Citation : [How much longer will it take to cure this...]
Date d'inscription : 02/10/2007

Humeurs Théatrâles
[Rôle]: Pâle & Frêle Ophélia
[État/Humeur]: Contrôlé, comme toujours
[Coté coeur?]: Rêve & Contradiction

MessageSujet: Re: Avant Première [ACTE I] : backstage {TERMINE}   Mar 22 Avr - 16:54

La façon don Phoenix Howard dévisageait la jeune femme la rendit plus misérable qu'elle ne l'aurait crue. C'est elle qui se faisait pardonner, non? Et pourtant, c'est elle qui se sentait faible devant ses yeux sombres empreint d'une nouvelle lueur... ou peut-être n'était-elle pas si nouvelle? Quoi qu'il en soit, Elena ne pouvait quitter le regard du jeune homme, trop hypnotisée, intriguée pour baisser ses propres yeux d'un gris claire à l'instant. Il ne l'avait pas repousser : Phoenix l'avait écouter, silencieux, l'avait comprise sans se défaire de ses mains, sans la laisser seul dans la loge. La main du jeune homme se posait maintenant avec une douceur innatendue sur sa joue, caressant d'un doigt la peau pâle de la jeune anglaise. Ce geste surpris Elena et elle le questionna du regard, les yeux empreint d'incompréhension. Elle entrouvit légèrement la bouche pour dire quelque chose qui ne lui venait pas à l'esprit.

Silencieuse, elle finit par accepter le geste et réalisa a qu'elle point elle réagissait intérieurement à sa peau contre la sienne... Et cette façon don il la regardait! Elle tentait de déceler l'émotion qui se peignait sur le beau visage de Phoenix mais, malgrés les heures passer à répété, à percevoir toute une gammes d'émotions sur ce visage qu'elle aimait tant, Elena n'avait rien vue de tel éfleurer les yeux du jeune homme. Ce regard goûtait étrangement comme celui de Tristan mais ce n'était pas le même. Celui-ci était bien plus fort, bien plus intense ... ce qui la destabilisa. Quelque chose échappait à Miss White et cette évidence était tellement simple qu'elle n'y avait pas penser : ce n'était pas de la comédie, c'était Phoenix, purement et simplement, le jeune homme lui même mis à nu. Lena n'eue pas le temps d'y pensser ...

"Vous faites quoi là ?!"

La jolie blonde sursauta violament et se tourna vers Matthew qui venait d'apparaitre subitement. La jeune femme s'était reculer instinctivement et regarda a la dérobé Phoenix tout en revenant à la réalité... Que venait-il de se passer?

"Euh...le spectacle commence, vous faites quoi? Il faut aller sur scène, Phen..."

Sur scène... Hamlet ... La pièce... L'acte venait-il de se terminer? La jeune femme n'entendit qu'à peine la voix de Phen et elle frissona en sentant soudainement une main dans la sienne. Elle se tournait vers l'insondable comédien, intriguée.
"...je te promets que je ferais toujours attention."

"Merci." avait-elle répondue d'une voix à peine audible.
Elena lui sourit faiblement mais avec sincérité. Ce qu'il venait de dire comptait beaucoup pour elle. Les lèvres du jeune homme se posèrent contre sa peau. Miss White n'arrivait plus à sourire ni à ouvrir la bouche. Ses membres ne répondait plus. Elle ne faisait que dévisager Phoenix.

Mais qu'est-ce qui avait changer? Qu'est ce qui goûtait si différent maintenant?

"Après toi!"

Elena se rappela de la présence de Matthew qu'elle avait oublier pendant un bref instant et posa son regard claire dans le sien. Elle n'arrivait pas non plus à sonder l'expression sur son visage ... Mais il y avait plus urgent, il fallait aller sur scène, remettre les masques qui s'étaient lever pendant un bref instant. Elena reprit donc sur elle-même et ferma les lumières de la loge pour suivre Matthew et Phoenix à travers les coulisses.

" Bon sang, mais où étiez-vous? Peut importe, Elena, mets toi en place et vite! On ouvres les rideaux d'une seconde à l'autre. " lança un technicien à voix basse.

Habituer à se placer dans le noir sur cet scène, elle n'eue pas de mal à trouver son lit nuptial...

_________________

* * *
[ Elena White ]
HOW CAN I DECIDE WHAT'S RIGHT

WHEN YOU'RE CLOUDING UP MY MIND



Dernière édition par Elena White le Ven 25 Avr - 4:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snowhite02.skyrock.com/
Matthew Clever
Desired
avatar

Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 22/10/2007

Humeurs Théatrâles
[Rôle]: Laertes
[État/Humeur]: déstabilisé
[Coté coeur?]: fucked up

MessageSujet: Re: Avant Première [ACTE I] : backstage {TERMINE}   Mer 23 Avr - 22:56

Matthew manquait soudainement de souffle. Ce qu'il venait de voir entre Elena et Phen ne l'avait pas du tout amusé. Faisait-il exprès de le mettre en rogne ? S'amusait-il à ses dépends ? Matthew se foutait des raisons, il voulait des explications. Et pourquoi Lena continuait indubitablement à tenter de parler à Phoenix après tout le mal intérieur qu'il lui avait procuré ? Décidement, il ne comprendrait jamais les femmes...

De plus, il ne pouvait croire ce qu'il avait vue sur la scène. Phen avait empoigné Elena d'une telle force qu'il en frissonna, même hors de la scène. Comment avait-il osé toucher à une femme ? Et pourquoi Elena n'était-elle pas plus en colère qu'il le fallait ? C'était le monde à l'envers dans la tête de Matthew à ce moment même. Phoenix Howard ne méritait aucunement l'amitié de celle-ci et pourant, c'était tout le contraire. Phen s'était machinalement rendu à l'endroit désigné pour jouer la scène. Lui, il restait calme, même trop calme pour le malaise qui se traduisait en arrière scène. Matthew avait l'air d'être le seul à se préoccuper de ce qui se passait et cela l'irritait grandement. Tout allait trop vite, il devait se rendre sur la scène et se placer pour être prêt lorsque le rideau se lèvera, mais il ne pouvait laisser cela ainsi.

Elena se dirigea rapidement vers son lit nuptial. Matthew lui attrapa rapidement le bras de sorte que cela ralentisse son élan. Elle semblait paniquée.

« Elena ! Qu'est-ce qui s'est passé avec Phen au juste ? Dit-le moi ! Il t'a fait mal sur la scène tout à l'heure ?! Pourquoi il a fait ça ? Ça n'a pas l'air de te contrarier en fait ! Qu'est-ce qui se passe entre toi et lui, hein? Qu'est-ce que vous vous êtes dit ? Pourquoi tu lui parles encore à cet éffronté ? Tu ne comprends pas qu'il ri de toi ? Qu'est-ce qui se passe entre toi et lui pour que tu lui pardonnes tout ? Pour que tout soit rose même s'il te blesse ? Répond moi ! »

Matthew jeta tout ce qu'il avait sur le coeur en 1 minute chrono. Il en avait tellement à dire et tant de choses à comprendre. Il paniquait littéralement et se sentait poussé à bout. Et surtout, surtout, il n'avait aucune envie de se retrouver sur la scène avec Phen... Il n'avait qu'une seule envie, c'est de lui foutre son poing en plein visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phœnix Howard
.: Fallen Angel :.
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 27
Localisation : Foudroyé sous les Projecteurs
Citation : L'amour est à réinventer...on le sait!
Date d'inscription : 09/10/2007

Humeurs Théatrâles
[Rôle]: The Lady's Prince
[État/Humeur]: How can I put this?
[Coté coeur?]: Arrivera-t-il à se l'avouer?

MessageSujet: Re: Avant Première [ACTE I] : backstage {TERMINE}   Mer 24 Déc - 2:37


    Phen avait suivit Matt en dehors de la loge; il entendait déjà Elena refermer la porte sur leur passage qu'il accéléra le pas et dépassa le jeune homme, sans pouvoir s'empêcher de le heurter légèrement des épaules. Rien de bien méchant, mais juste de quoi lui faire savoir qu'il l'avait déranger dans un moment qui ne devait en aucun cas être brisé. Surtout pas par lui. Et dire qu'il interprétait le rôle de Laertes, frère d'Ophélia - alias Elena qui se dirigeait d'un pas ferme dans l'obscurité vers son lit nuptial - qui avait juré de venger l'honneur bafoué de sa sœur. Bafoué par Hamlet. Son personnage...
    Le hasard formait les choses de façon étrange.


    " Bon sang, mais où étiez-vous? {..} On ouvres les rideaux d'une seconde à l'autre. " avait lancé un technicien à voix basse; Phen ne s'était pas rendu compte du temps qu'ils avaient passé backstage. A présent, il comprit. Mais qu'est-ce que cet idiot de Clever avait eu à s'interposer entre eux? Et après tout, qu'importait l'Avant Première? Certes les journalistes...pour la première fois, le jeune homme n'y prêtait pas plus d'importance. Tout ce qui comptait, c'était le moment magique qu'il venait de passer avec Elena, leur demi étreinte et leurs regards qui avaient été traversés par la même lueur, celle de se redécouvrir mutuellement. Jusqu'à ce que tout soit brisé par Clever, qui avait eu moins d'élégance qu'un éléphant dans une faïencerie! A cette pensée, à l'image de cet abruti dans la loge, un air de voyeur sur le visage, Phen fut soulevé d'un élan de colère dont il ne se serait pas cru capable. Cette vague, cette tempête qui se levait en lui prenait petit à petit une telle ampleur qu'il du frapper fort contre une des poutres qui soutenait le matériel d'éclairage, si fort que l'on cru que tout allait s'effondrer. Il vit Elena, dans ses jupes, lever la tête avec un air inquiet vers les projecteurs qui auraient bien pu s'effondrer sur elle. Phen se cramponna d'ailleurs au morceau de bois qu'il avait percuté, comme s'il voulait éviter une catastrophe.

    " Phen? Mais t'es malade ou quoi? Tu veux nous faire creuver?
    - Ca va...personne n'est blessé, c'est bon...
    - Non c'est pas bon du tout! Tu pensais à quoi? T'as un problème vieux? "
    fit Graham, l'éclairagiste qui se trouvait à quelques mètres au dessus de lui. Graham et lui avaient formé une équipe d'enfer dans le temps où Phœnix faisait partie du Staff du Shakespeare, en tant qu'homme des lumières, s'agitant au dessus des acteurs pour leur fournir la bonne ambiance. Aujourd'hui, même s'il n'en faisait plus partie, l'équipe "du haut" comme on les appelait montrait toujours son affection pour leur gars qui s'était lancé dans la comédie, sa véritable passion. En exemple de calme et de confiance sur scène, Phen n'avait jamais donné une telle impression avant ce soir. D'où le ton incrédule de Graham.

    " Il n'y a pas de problèmes, G. Il n'y a plus de problèmes..."

    Le rideau se levait; Phen pouvait apercevoir les sièges des deux premières rangées occupées par toute la presse locale, mais aussi des membres des familles des acteurs. Même s'il ne distinguait pas la tignasse brune et bouclée de sa cousine, il savait qu'elle était là quelque part, le cœur palpitant au bord des mains. Et elle allait en voire des choses.
    Cette soirée serait du grand spectacle...Phen le promettait. Aussi sûrement que brillait dans ses yeux un feu hors du commun, aussi certain que sa colère contre Matthew Clever éclaterait maintenant, là, de suite, sur la scène. Et qu'un merveilleux moyen l'autorisait à user des armes: la pièce elle-même, les écrits du grand Shakespeare...


    TOPIC TERMINE


_________________

[Phœnix Howard]
LITTLE ASHES DREW MY HEART

AS WE SPLITED APART
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lolodie.vox.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avant Première [ACTE I] : backstage {TERMINE}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avant Première [ACTE I] : backstage {TERMINE}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DBZ le film en avant première !
» Théâtre en avant-première à Brasparts, vendredi 25 octobre à 20h30
» Diffusion TV et Internet
» Extraits des livrets (avant-première)
» (M) THOMAS BRODIE-SANGSTER – HUMAIN (CHASSEUR )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
: O n S t a g e : :: Backstage :: Les Coulisses-
Sauter vers: