on stage
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You don't judge a man by how much he drinks [E.White]

Aller en bas 
AuteurMessage
Phœnix Howard
.: Fallen Angel :.
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 27
Localisation : Foudroyé sous les Projecteurs
Citation : L'amour est à réinventer...on le sait!
Date d'inscription : 09/10/2007

Humeurs Théatrâles
[Rôle]: The Lady's Prince
[État/Humeur]: How can I put this?
[Coté coeur?]: Arrivera-t-il à se l'avouer?

MessageSujet: You don't judge a man by how much he drinks [E.White]   Mar 23 Oct - 1:35

"Une pression s'il te plait, Ben.
-Hey, Phen! Ca fait longtemps que t'es pas passé. Ca vient! [...]
A propos...Lyra est passée pour anuler aujourd'hui. Tu sais ce qui se passe?
-Oui fit-il avec un hauchement de tête bref. Un petit sourir se déssia sur ses lèvres alors que sa boisson venait de glisser sur le comptoir, comme dans les vieux films de cow-boys. Glacé, le contact du verre lui fit du bien contre ses paumes chaudes. Cependant, il ne prit pas de suite la première gorgée, mais fixait d'un air vide et absent le miroir dissimulé derrière une motagne de bouteils d'alchool forts, mais dans lequel il pouvait clairement appercevoir son reflet. Il remarqua le pli qui barrait son front, ses yeux plus ténèbreux que jamais. Enfin, il chassa ses idées noires de so crâne et redonna son attention à Ben O'Neil, le patron du Baroque. Elle enterrait son père à Nord Shrampshire hier et comme elle est passée au théâtre ce matin...je pensais que ça serait mieux pour elle de prendre un peu de repos. Tu m'en veux?
-Non, vieux. J'te comprend; j'aurais fait pareil pour Lola!
-Tiens c'est marrant. Deux personnes qui me parlent de Lola en une seule journée: quelle popularité! Enfin, c'est ta soeur, pour toi je peux comprendre...
-...quand à Lena, c'est un quasiment la soeur de ma soeur alors...

Phen leva la tête si brusquement qu'il dû fermer les yeux tant sa tête lui tournait; il n'était décidément pas bon de mélanger les arômes!
-Comment sais-tu que c'était Elena dont je parlais?
-Haha! Le rire franc et chaleureux de Ben éclata et quelques habitués levèrent leur verre, comme s'il s'était agit d'un signal. Tu as toujours la même expression du visage lorsque tu penses à elle...c'est trop facile!
-Ah...Je suis tombé bien bas alors! "Sur ce, Phoenix but une logue gorgée de sa bière, comme pour oublier...était-ce pour cela qu'il était venu après leur "rentrée des classes" au Shakespear? Pour oublier le choc? A vrai dire, il n'en savait trop plus rien, ce qui le mettait dans tous ses états. D'ailleurs il ne manquerait plus qu'elle soit là à ses côtés pour....

_________________

[Phœnix Howard]
LITTLE ASHES DREW MY HEART

AS WE SPLITED APART


Dernière édition par le Lun 29 Oct - 16:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lolodie.vox.com
Elena White
.: white flower ::.
avatar

Nombre de messages : 456
Localisation : - Étendue sur la scène
Citation : [How much longer will it take to cure this...]
Date d'inscription : 02/10/2007

Humeurs Théatrâles
[Rôle]: Pâle & Frêle Ophélia
[État/Humeur]: Contrôlé, comme toujours
[Coté coeur?]: Rêve & Contradiction

MessageSujet: Re: You don't judge a man by how much he drinks [E.White]   Mer 24 Oct - 4:08

" Il n'est pas un peu trop tôt pour fêter nos futures représentations?" Fit alors la douce voix d'Elena, un sourire malicieux au coin de ses minces lèvres.

Après avoir pris une douche bien mérité à l'appartement, Elena avait décider de se rendre au Baroque pour discuter avec Ben dans le but d'éviter la solitude et de prendre un verre. En entrant, la jeune femme avait aperçut le chaleureux visage de cet homme qu'elle considérait comme un frère derrière le bar et, non loins de lui, la carrure d'une silhouette famillière qu'elle aurait reconnu entre mille. Par contre, elle ne vit Phoenix que de dos et c'est en prenant la parole, après s'être assise a ses cotés, qu'elle vit à quelle point il pouvait avoir mauvaise mine.

" Salut, Phen" ajouta t'elle.

Des cernes sournoises s'étaient creusé sous les yeux sombres du jeune homme et même s'il tentait de le cacher, elle savait par expérience de son jeu qu'il était épuisé. Physiquement ou moralement? Peut être un mélange des deux ... Elena regrettait toujours de s'être emporter de la sorte au début de la réunion et en le voyant ainsi, elle se sentit encore plus coupable.

Elle était tendue, la belle Elena, et lorsque la tention et la fatigue émotionnel s'en prenait à elle, la jeune femme se défoulait involontairement sur ceux qu'elle aimait. La demoiselle passa alors sa main dans sa chevelure hâtaine légèrement onduler par l'humidité et lança avec bonne humeur :

" Un breezer à l'ananas, s'il te plait Ben!"

Elle ne comprit pas l'étrange regard amusé qu'il lui lança après avoir jetter un coup d'oeil à Phoenix, comme s'il riait d'un blague personnel. En fait, elle n'y fit pas attention très longtemps...

" Qu'est ce qui ne vas pas?"

Elle s'était tourner vers Phoenix et lui avait poser la question spontanément même s'il seblait ne pas vouloir en parler. Elena connassait bien Phen et elle sentait que quelque chose d'énorme le tracassait...

_________________

* * *
[ Elena White ]
HOW CAN I DECIDE WHAT'S RIGHT

WHEN YOU'RE CLOUDING UP MY MIND

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snowhite02.skyrock.com/
Phœnix Howard
.: Fallen Angel :.
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 27
Localisation : Foudroyé sous les Projecteurs
Citation : L'amour est à réinventer...on le sait!
Date d'inscription : 09/10/2007

Humeurs Théatrâles
[Rôle]: The Lady's Prince
[État/Humeur]: How can I put this?
[Coté coeur?]: Arrivera-t-il à se l'avouer?

MessageSujet: Re: You don't judge a man by how much he drinks [E.White]   Mer 24 Oct - 18:09

"Il n'est pas un peu tôt pour fêter nos futur représentations?"

Sa voix douce résonnait encore dans son esprit cependant qu'elle était déjà assise près de lui et qu'elle commandait avec nonchalence un breezer. Le jeune homme avait encore le verre à la main lorsqu'il souria brusquement, tant par surprise que part l'omnibulation de l'alcool et tourna la tête vers la jeune fille qu'il venait de quitter de matin. Ses beaux cheveux blonds étaient humides; pleuvait-il encore au dehors? Il posa sa bière sur le rebord du comptoir pour appliquer sa paume gauche contre sa joue et faire face à la jeune fille d'un demi profile, un air de petit garçon sur le visage.

Elle y pouvait lire la cuisante fatigue qui le rongeait depuis quelque temps, mais cela ne semblait pas le gêner. D'ordinaire, il essayait toujours de se cacher quand quelque chose n'allait pas mais là, Phen en avait curieusement assez de jouer la comédie. Elle aurait d'ailleurs été de très mauvais goût dans la circonstance. Aussi, il se contenta de lui sourir d'un air pincé lorsqu'elle lui demanda ce qui n'allait pas. S'inquiètait-elle? Charmant, en perspective!
Le jeune homme se redressa d'un mouvement souple de la main tandis que Ben O'Neil revenait avec la boisson d'Elena.

"Voilà pour la plus belle! Je vous laisse, j'ai un client à voir. Et si tu veux un citron en plus, Lena...tu sais où tu les trouves, ok?" ajouta-t-il avec un derbier clin d'oeuil en sa dirrection. Un regard pour Phen, qui en disait long de leur discussion post-arrivée d'Elena et il disparaissait dans l'escalier gauche qui menait au chambres qu'il lui arrivait de louer de temps à autre (surtout en période de représentation) mais aussi la salle très VIP d'acteurs ou de personnalités importantes...

"Santé à la plus belle, alors!" fit Phen en levant son verre et après l'avoir touché doucement, il le fini d'une traite...pour fermer les yeux tout de suite après. La dose d'alcool avait été trop forte, mais pas question de tout recracher. C'était u homme que diable! Et puis il y en avait d'autres à plaindre que lui quand-même.
" Excuse-moi...ce n'est pas très galant ce que je viens de faire là. Que disais-tu...? Ah! oui, si ça n'allait pas? ... Comment te répondre? Directement parlant ça va...indirectement parlant aussi...tout va bien, la vita è bellissima!"

Mais son sourir devait avoir un air faut, car elle ne le croyait pas. Résigné, il poussa un soupir très théâtrale, chose qu'il détestait par dessus tout mais qu'il employait pour exaspérer les autres, sachant pertinemment qu'il n'en avait pas besoin pour exprimer le désarroi.

"En fait non, ça ne va pas fort...mais tu veux vraiment savoir? Je suppose que mes blagues à la con t'on définitivement dissuadée de me prendre au sérieux, non?"

_________________

[Phœnix Howard]
LITTLE ASHES DREW MY HEART

AS WE SPLITED APART
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lolodie.vox.com
Elena White
.: white flower ::.
avatar

Nombre de messages : 456
Localisation : - Étendue sur la scène
Citation : [How much longer will it take to cure this...]
Date d'inscription : 02/10/2007

Humeurs Théatrâles
[Rôle]: Pâle & Frêle Ophélia
[État/Humeur]: Contrôlé, comme toujours
[Coté coeur?]: Rêve & Contradiction

MessageSujet: Re: You don't judge a man by how much he drinks [E.White]   Jeu 25 Oct - 7:32

La remarque de Ben valut un sourire franc de la part d'Elena. Il avait toujours le mot juste pour réconforter. pour faire sourire quelqu'un.

"...Je suppose que mes blagues à la con t'on définitivement dissuadée de me prendre au sérieux, non?"

Elena échappa un petit rire discrèt, légé et fluide après avoir détailler le jeune homme pendant qu'il tentait de prouver qu'il se sentait bien. Aussitôt, son regard redevint sérieux et elle plissa légèrement le frond.

" Tu ne trompe que toi quand tu fais croire que tout vas bien quand ce n'est pas le cas, crois en mon expérience..." fit elle a voix basse, d'un ton qui se voulait légé mais haut fond, cette phrase avait beaucoup plus d'impact qu'elle ne voulait le laisser croire. Elena, la souriante, la rayonnante ... celle qui a "tout dans la vie", comment pourrait-elle être fatiguer, triste ou décourager?

La jeune femme porta le verre à ses lèvres et prit une bonne gorger, sentant le liquide réchauffer l'intérieure de son corps. Elena se tourna lentement vers Phoenix et le scruta de ses yeux claires.

" Oui, je veux vraiment savoir." dit elle avec un légé sourire. " ... mais ne répond pas si tu n'en a pas envie."

_________________

* * *
[ Elena White ]
HOW CAN I DECIDE WHAT'S RIGHT

WHEN YOU'RE CLOUDING UP MY MIND

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snowhite02.skyrock.com/
Phœnix Howard
.: Fallen Angel :.
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 27
Localisation : Foudroyé sous les Projecteurs
Citation : L'amour est à réinventer...on le sait!
Date d'inscription : 09/10/2007

Humeurs Théatrâles
[Rôle]: The Lady's Prince
[État/Humeur]: How can I put this?
[Coté coeur?]: Arrivera-t-il à se l'avouer?

MessageSujet: Re: You don't judge a man by how much he drinks [E.White]   Ven 2 Nov - 12:27

Ce fût avec un sourir plus large encore que les précédents qu'il acceuilli les propos de la jeune fille. Quelque chose s'était allumé en lui, quelque chose d'une incroyable gaieté qui s'emparait peu à peu de son esprit; curieusement, cela n'avait absolument rien à voir avec les doses d'alcool (certes minimes mais cul sec) qu'il avait endossées...qu'était-ce alors? Le fait qu'elle s'inquiètait pour lui? Allons donc! Depuis plusieurs années maintenant, Elena White était considérée comme l'Etoile montante du Sakespear. Elle consacrait beaucoup moins de temps à ses amis et collègues, surtourt si les deux se combinaient parfaitement. Alors s'inquièter de lui...

Il renversa sa tête en arrière ce qui fini de mettre en désordre sa coiffure pour une fois corrigée par la pluie. Les goutelettes d'eau s'échappèrent de la masse quelque peu bouclée tandis que de sa gorge s'échappait un rire sifflé.
"Tu ne trompes que toi quand tu fais croire que tout va bien alors que ce n'est pas le cas, crois-en mon expérience" Elle le faisait rire. De quelle expérience voulait-elle parler? Non pas que sa curiosité n'était pas attisée, mais Phen n'était vraiment pas d'humeur. Bien au contraire, il sentait une brusque colère bouilloner en lui. Ah! Elle voulait savoir alors? Elle ne voulait pas lâcher le morceau malgrès ces tentatives: la séduire de manière éhontée, se saouler en sa présence ou tout simplement la mettre en rogne...mais qui était-elle pour ne pas partir sur-le-champ?

Il se tourna alors complètemet vers elle, son sourire toujours sur ses lèvres qui devaient encore être impreignée d'un reste d'alcool. Il s'accouda au comptoire et commença à la détailler lentement, très lentement, afin de déceller ce qui faisait la différence...qu'est-ce qui pouvait bie faire qu'elle s'intéresse tant à lui, qu'elle faisait tout et d'une manière très habile, pour qu'il lui révèle ses inombrables secrets.

"Tu sais je viens de me poser une question...continua-t-il en se levant tout à coup et s'approchant d'elle, le sourir inlassablement croissant. Je viens de me demander pourquoi ça t'intéresse tant que j'aille mal ou bien. Il allongea la main et vint caresser les douces mèches blondes qui lui coulaient dans le dos. Inclinant la tête, ramenant sa main dans son cou, il s'approcha de son visage. C'est si important...? Et après tu te ratrapes en me disant que "ce n'est pas grave si je n'ai pas envie de te répondre"? C'est alors qu'il glissa son visage sur la scène de son cou, près de son oreille gisait l'acteur de sa bouche toujours fendue et seul le rideau blond de ses cheveux le cachait. Immobile...puis: A demain Elena...Ma vie est assez compliquée...trop pour que je puisse te la confier."

Il se défit brusquement d'elle; cherchant dans la poche de sa veste quelques pièces, il les jeta sur le comptoire et sans un regard pour la jeune fille, se dirigea vers la sortie...

*Abruti...*

_________________

[Phœnix Howard]
LITTLE ASHES DREW MY HEART

AS WE SPLITED APART
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lolodie.vox.com
Elena White
.: white flower ::.
avatar

Nombre de messages : 456
Localisation : - Étendue sur la scène
Citation : [How much longer will it take to cure this...]
Date d'inscription : 02/10/2007

Humeurs Théatrâles
[Rôle]: Pâle & Frêle Ophélia
[État/Humeur]: Contrôlé, comme toujours
[Coté coeur?]: Rêve & Contradiction

MessageSujet: Re: You don't judge a man by how much he drinks [E.White]   Ven 2 Nov - 18:02

" ...ou peu être trop pour que tu puisse me faire confiance." lança Elena d'une voix faible, sans reproche, plutôt teinté d'une curiosité sincère. Elle ne sut pas si il l'avait entendu puisqu'il posait à l'instant quelques pièces sur le comptoir du bar et c'était peut être mieux ainsi.

Qui était-il pour ce jouer ainsi d'elle? Tant de douceur et pourtant... Son coeur s'était serrer si fort dans sa poitrine quand il s'était approcher ainsi, tout doucement, un large sourire indescriptible peignant son visage de comédien. Elle avait beau jouer et rejouer en sa compagnie, à cet instant, elle n'aurai pas pu expliquer son comportement. Elle voulu mettre la faute sur la l'alcool, mais cela lui semblait bien trop simple. Si froid et si doux à la fois, comment pouvait-il aller chercher toute cette gamme d'émotion en elle?

Et maintenant, il s'en allait, comme un voleur, après lui avoir prit un instant de faiblesse, une parcelle d'émotion forte et inconnue. Troublée et horriblement énervée, Elena ne pouvait pas le regarder partir sans rien dire.

" Phen! " Lança t'elle d'une voix forte qui se voulait plus dur qu'a l'habitude pour qu'il ne prenne pas ce qu'elle avait à dire à la légère. Elena ne vit pas l'expression sur son visage et il continua sa route, l'ignorant. Piquée au vif, la jeune femme quitta son banc et s'avança davantage pour atteindre sa hauteur avant qu'il ne passe la porte. Elle le dévisagea durement, sans ciller, guettant le moindre de ses réactions.

" Pourquoi avoir ignorer mes appels cet été? " lança t'elle simplement, incapable de poser toute les autres questions qui se mélangeait dans son esprit et qui la rendait folle.

_________________

* * *
[ Elena White ]
HOW CAN I DECIDE WHAT'S RIGHT

WHEN YOU'RE CLOUDING UP MY MIND

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snowhite02.skyrock.com/
Phœnix Howard
.: Fallen Angel :.
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 27
Localisation : Foudroyé sous les Projecteurs
Citation : L'amour est à réinventer...on le sait!
Date d'inscription : 09/10/2007

Humeurs Théatrâles
[Rôle]: The Lady's Prince
[État/Humeur]: How can I put this?
[Coté coeur?]: Arrivera-t-il à se l'avouer?

MessageSujet: Re: You don't judge a man by how much he drinks [E.White]   Ven 2 Nov - 19:47

"Tu m'as appelée?"

L'expression qui se lisait sur le visage du jeune homme était un mélange d'étonnement et d'ironie qui contrastait violemment avec celle qui se lisait sur les traits fins de la jeune femme qui plantait toute la dureté de son regard dans le celui du jeune homme qui semblait s'amuser de sa réaction.
Pourquoi prenait-elle la mouche ainsi? Qu'avait-il fait ecore pour qu'elle se mette dans tous ses états? S'était-elle accrochée à ce baiser qu'ils avaient échangés par inadvertance de sa part à lui? Il ne pouvait le croire mais il quitta néanmoins sa mine désinvolt. Son sourire perdurait cependant.

"Je ne pourrais jamais travailler avec des personnes en lesquelles je n'ai pas confiance, Lena et tu devrais le savoir pour me connaître depuis pas mal de temps..." Il stoppa un instant en réalisant qu'il venait de prononcer pour la première fois depuis longtemps. Les deux syllabes avaient quelque chose de sucré dans sa bouche et lui firent devenir son sourire sincère...comme si la familiarité recréait un lien coupé depuis un certain temps. Depuis la dernière représentation en fait...Mais non! Il n'avait pas le droit d'y penser; c'était plus qu'enfantin et après tout n'avait-il pas eût juste une envie de voir si elle avait grandi ce soir là, alors qu'Iseult gisait dans ses bras, inanimée des douleurs du poison?

"Vous partez déjà? Une voix le tira de ses pensées et Phen vit Ben s'avancer devant eux; il était visiblement étonné de les voir se diriger vers la sortie aussi rapidement.
-Moi oui, fit Phen en lui serrant la main en guise d'en revoir. Mais si la demoiselle veut rester, tâche de bien t'en occuper sans quoi tu vas avoir des problèmes!
-Haha! C'est pas la peine de le préciser, sacré Roméo: tu sais bien que je ne vais rien faire à ta Juliette!"


Aïe le sujet sensible...Pourquoi tout le monde lui venait avec ça?

_________________

[Phœnix Howard]
LITTLE ASHES DREW MY HEART

AS WE SPLITED APART
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lolodie.vox.com
Elena White
.: white flower ::.
avatar

Nombre de messages : 456
Localisation : - Étendue sur la scène
Citation : [How much longer will it take to cure this...]
Date d'inscription : 02/10/2007

Humeurs Théatrâles
[Rôle]: Pâle & Frêle Ophélia
[État/Humeur]: Contrôlé, comme toujours
[Coté coeur?]: Rêve & Contradiction

MessageSujet: Re: You don't judge a man by how much he drinks [E.White]   Sam 3 Nov - 0:17

"Tu m'as appelée?"

" Je ... Tu n'as pas eu mes appels?" Fit la jeune femme, surprise.

Elena regarda la mine étonnée de Phoenix puis détourna son regard, un peu embêter. Elle replaça une mèche derrière son oreille avec empressement et ramena son regard vers celui de Phen.

" Écoute, ce n'ai pas grave ... ce n'était pas important. Quand ... Quand j'étais à Paris..."

Elle se sentit horriblement mal tout d'un coup en repenssant à la soirée où elle avait eu tant besoin de parler à quelqu'un et que Phoenix n'avait pas répondut. Il était inutile de lui en parler maintenant ...

"Oublie ça."

"Je ne pourrais jamais travailler avec des personnes en lesquelles je n'ai pas confiance, Lena et tu devrais le savoir pour me connaître depuis pas mal de temps..."

Lena... ce fut un tel soulagement d'entendre son surnom de la bouche de Phoenix! Un sourire sincère s'était étiré sur ses lèvres et il dut s'apercevoir lui aussi de cette soudaine familiarité car il s'arrêta un instant en la scrutant de son regard sombre et impénétrable. Elena fut rassurée en entendant que ce n'était pas un manque de confiance qui le poussait à ne rien révélé. Elle sursauta légèrement en entendant la voix de ténor de Ben résonner tout près.

"Oui." Répondit-elle en même temps que Phoenix, elle échangea un regard avec lui, surprise d'avoir été à l'unisson et alla chercher sa veste pendant qu'elle entendait la remarque de Ben sur Phen et elle, la comparant à Juliette et lui a Romeo. Son coeur se serra. Il valait mieux partir.

" Merci Ben, je vais y aller. J'ai ... des choses importantes à faire, pour le déménagement."

Elena fit la bise a Ben et lui tendit ce qu'elle lui devait pour le verre.

" Dit à Lola qu'elle peut arriver quand elle veux demain, je serai à l'appartement."

La demoiselle tourna alors les talons et se figea devant Phen : il était plus près qu'elle ne l'aurai cru.

" Aurevoir, Phen. Fait attention a toi." fit Elena, les yeux remplis de sincérité. Quoi qu'il puisse lui arriver, elle ne voulait plus le voir aussi épuisé et tendu.

Elle voulu oser quelque chose... peut être lui faire la bise à lui aussi ou l'enlacer, mais se résigna et lui fit un sourire plus forcé qu'à l'habitude, moins rayonnant de chaleur. Elena prit alors la porte et sortie du bar en rabattant sa capuche pour se couvrir de la pluie, le coeur lourd comme les nuages gris perlant le ciel.

_________________

* * *
[ Elena White ]
HOW CAN I DECIDE WHAT'S RIGHT

WHEN YOU'RE CLOUDING UP MY MIND

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snowhite02.skyrock.com/
Phœnix Howard
.: Fallen Angel :.
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 27
Localisation : Foudroyé sous les Projecteurs
Citation : L'amour est à réinventer...on le sait!
Date d'inscription : 09/10/2007

Humeurs Théatrâles
[Rôle]: The Lady's Prince
[État/Humeur]: How can I put this?
[Coté coeur?]: Arrivera-t-il à se l'avouer?

MessageSujet: Re: You don't judge a man by how much he drinks [E.White]   Lun 5 Nov - 14:35

Mais si elle pensait s'en tirer aussi facilement, la belle Elena se trompait copieusement! Alors qu'elle était sur le pas de la porte du restaurant et qu'elle rabatait avec une incroyable délicatesse le capuchon de son manteau afin de se protéger d'une pluie de plus en plus battante, Phen saisissait sa main d'un geste énergique et la força à se retourner. Le jeune homme ignora alors le léger cri de douleur qui émanait de sa bouche alors qu'il lui tordait litéralement son bras, ne pensant qu'à la fusiller du regard; il affichait un air dur, presque menaçant et si elle se désistait sous son emprise de lion, il n'était même plus la peine qu'ils se fréquentent!

"Tu restes là! Tout aussi dure était sa voix, plus grave et mystérieuse à la fois que jamais et elle s'accordait horriblement bien avec ce regard qui cherchait à transpercer la jeune femme et à la mettre à nue devant lui. Légèrement tremblant, Phen détacha un instant son regard flamboyant de celui de Lena pour s'adresser à Ben O'Neil. C'est moi qui vais la ramener, ne te fais pas de soucis. Tu mettras sa consommation sur mon compte s'il te plait." Puis, il enmena énergiquement la jeune femme dans la pénombre d'une soirée d'automne, froide et pluvieuse...un temps parfait pour lui lancer ses quatre vérités à la face.

Dieu ce qu'il en avait marre! Mais c'était de sa faute aussi! Qu'avait-il êut à jouer son poète disparu, à ce faire remarquer dès le retour de l'été et de chambouler ce qu'il voulait garder intacte? Maintenant, il avait créé un bourbier pas possible et de ce bourbier, il ne savait pas comment s'en tirer. Bien qu'elle montrait certaines résistances, elle n'était pas de taille à rechigner face à sa force presque surhumaine et elle fut traînée presque dans toute la petite ville malgrès sa visible involonté à le suivre.
*Ah non, ma belle! Ca non! Tout ce que tu veux, mais tu ne m'échapperas pas!*

Enfin, ils arrivèrent devant l'ancie appartement de la jeune femme...ancien puisqu'aparement, Elena enménageait avec Lola. Y avait-il trop de souvenirs attachés à son ancienne habitation? Peut-être. Mais Phen n'avait connu Elena qu'en étant enjouée et heureuse de vivre, alors s'imaginer qu'elle eût pu vivre des malheurs lui semblait impossible. D'un autre côté, elle était fantastique comédienne et savait très bien cacher son jeu. Alors...?

Devant la porte de l'immeuble, Phen lui fit de nouveau face; son visage était à présent ruisselant de pluie, ses cils imbibés de goutelettes: à la différence de la jeune femme, il n'avait ni manteau ni capuche. Ses lèvres restaient calmes sous la palpitation humide, sa main toujours aussi énergique dans la poignée.

"Maintenant tu vas m'écouter, petite sotte: j'ai changé. Tu l'auras remarqué avant l'été...et même avant puisque tu es sans nulle doute la personne qui me connait le mieux avec Alex. Bien qu'il levait la voix à cause de la pluie battante, il restait calme. Un léger sourire d'ailleurs, vint jouer sur ses lèvres alors qu'il continuait. Ca n'empêche pas que je t'...apprécie toujours autant. De toutes mes collègues, tu es celle avec laquelle je me sens le mieux, et quand je joue, et en générale. Un temps de pause puis, il lâcha sa main. Je ne veux pas que tu te tracasses pour moi...jamais. Je sens que tu as assez de soucis de ton côté et je préconise de ne plus se voir ou se parler en dehors du boulot avant d'avoir règler ces problèmes. Ca sera mieux pour nous deux..."

_________________

[Phœnix Howard]
LITTLE ASHES DREW MY HEART

AS WE SPLITED APART
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lolodie.vox.com
Elena White
.: white flower ::.
avatar

Nombre de messages : 456
Localisation : - Étendue sur la scène
Citation : [How much longer will it take to cure this...]
Date d'inscription : 02/10/2007

Humeurs Théatrâles
[Rôle]: Pâle & Frêle Ophélia
[État/Humeur]: Contrôlé, comme toujours
[Coté coeur?]: Rêve & Contradiction

MessageSujet: ue   Lun 5 Nov - 17:24

Alors qu'elle franchissait la porte en croyant quitter ainsi Phoenix et retrouver tranquillement le silence de son appartement, Elena sursauta violament quand on l'empoigna avec force. La jeune femme ne pu retenir un légé cri de stupeur puis de douleur quand Phen la ramena avec force en lui tordant littéralement le poignet pour qu'elle le regarde en face. Bon dieu, mais qu'elle démon l'avait possédé?!

" Qu'est ce qui te prend?!" lança t'elle, le souffle court, surprise par cette soudaine brutalité.

Après avoir croiser le regard surpris de Ben à la dérobé, Elena se fit entrainer sous la pluie battante d'automne. Elle avait beau essayer de se débattre, Phen était dans un tel état qu'il aurait cassé son poignet sans peine et cette situation rendait folle Elena. Par dessus tout, elle détestait qu'on la dirige, qu'on lui donne des ordres et se faire trimballer ainsi sous la pluie sans avoir son mot à dire lui déplaisait à un degrés insupportable. La jeune femme tenta de s'éloigner avec plus de douceur et de subtilité mais se fit ramener aussi vite vers le jeune homme et elle décida, non sans peine, à rester docile jusqu'à son appartement et de prendre son mal en patience, mais dieu qu'il allait le payer!

Finalement, après un instant qui lui parut interminable et surtout insupportable, ils arrivèrent à l'entrer de l'immeuble. Phoenix lui fit face, étrangement calme et prit la parole d'une voix forte pour bien se faire entendre. Elena le regarda, froide comme neige, ses yeux clairs planté dans les siens, essayant d'assimiler ses paroles de façon objective malgrés la fureur qui l'animait. Ah! Il l'appréciait! Tien donc! Il le démontrait d'une bien mauvaise façon! Ses paroles contrastait tellement avec la manière dont il s'était prit pour l'enmener ici.


"Je ne veux pas que tu te tracasses pour moi...jamais. Je sens que tu as assez de soucis de ton côté et je préconise de ne plus se voir ou se parler en dehors du boulot avant d'avoir règler ces problèmes. Ca sera mieux pour nous deux..."

"Pour nous deux?!" répondit-elle sur un ton désinvolte. " Ce ne serait pas plutot pour toi? "

Elle planta ses yeux dans le regard changeant de Phoenix.

" Bien, monseigneur! " Lança t'elle comme si le personnage d'Ophélie s'était emparer d'elle, avec une ironie froide démontrant la colère qu'elle pouvait éprouver pour lui à l'instant " Vous ne m'aurez plus dans les jambes, si c'est ce que vous voulez! Après tout, que puis-je faire contre le prince Hamlet? "

Pendant le trajet, le capuchon de la jeune femme avait glisser et maintenant, la pluie tombait librement sur le teint pâle de la jeune femme. Ses cheveux blond, qui avait prit une teinte plus foncé, collait maintenant à sa peau. Elena jetta une coup d'oeil rapide à son poignet rougit et prit une longue inspiration mais quand elle recroisa le regard de Phoenix, elle se sentit soudainement faiblir. Un silence s'installa alors qu'elle le détaillait sous la pluie froide, longuement, lentement, en essayant de sonder son impassible regard.

" Si tu m'apprécie autant que tu ne le dit, et bien j'aimerais que tu le démontre d'une autre façon. "

Elle n'avait pas du tout apprécier les gestes de Phen mais il n'y avait plus de reproche dans sa voix. Elle était redevenue calme mais son regard était toujours impénétrable. La jeune femme plongea alors sa main dans les poches de son long manteau pour y trouver ses clés. Lena commença a déveirrouiller la porte principal du betiment des appartements. Avec difficulter, elle tenta d'ouvrir cette foutue vielle porte. Ah non ... mais comment avait-il pu être si brusque avec elle? Elle ne pouvait pas lui pardonner si facilement. Croyait-il qu'elle allait être victime de ses sautes d'humeurs sans rien dire? La serure se dévérouilla et Elena soupira, se retournant vers Phen, irritée, blessée. Elle posa son regard froid sur lui.

" Je peux toujours te souhaiter une bonne nuit ou c'est un risque pour ma santé? "

_________________

* * *
[ Elena White ]
HOW CAN I DECIDE WHAT'S RIGHT

WHEN YOU'RE CLOUDING UP MY MIND

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snowhite02.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: You don't judge a man by how much he drinks [E.White]   

Revenir en haut Aller en bas
 
You don't judge a man by how much he drinks [E.White]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» only god can judge me -> le 27 septembre 2011 à 16h14
» camaël ? just god can judge me.
» Baek Jun Ah - Please don't judge me, and I won't judge you.
» Les Paroles de Jean Dominique:
» Les voies de la damnation - les cendres de Middenheim

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
: O n S t a g e : :: RiverFall : La ville :: Le Baroque-
Sauter vers: