on stage
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A furie...furie et demi! [Rafael/Ambre?]

Aller en bas 
AuteurMessage
Maria Evans
Intense Comedy for True Beauty
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 18/04/2008

Humeurs Théatrâles
[Rôle]: Maria Evans ;)
[État/Humeur]: Incrédule?
[Coté coeur?]: Mes Chaussures!

MessageSujet: A furie...furie et demi! [Rafael/Ambre?]   Mer 23 Avr - 15:26

Episode Pilote

Dix plus deux font douze...chez Maria c'est plutôt vingt!
Elle avait beau habiter en face du Shakespeare, la jeune femme arriva dix minutes en retard à son rendez-vous. La cause? Elle venait à peine de fermer sa porte d'entrée à clef que sa voisine passa le nez à sa fenêtre. Vieille robe de chambre à flanelles et bigoudis dans ses cheveux gris, Mrs. Figg ressemblait à un de ses nombreux chats qu'elle collectionnait comme Maria collectionnait les tenues! Mais en voyant l'air pinçé de la septagénaire, elle compris qu'elle aurait une fois encore le droit à un de ses sermons...

" ... avez aucune tolérance Miss Evans!! Je vous rappelle que ce quartier résidentiel est réputé pour calme. Je vous prierai donc de ne pas mettre votre musique de délurés aussi fort dès le matin!
- Je suis vraiment désolée; j'y penserai...à l'avenir. Bonne journée Mrs.Figg!"
Sur ce, elle lui offrit son plus beau sourir tout en sautant les quelques marches qui la séparaient de la chaussée.

Une matinée ensoleillée plongeait Riverfall dans une fin d'été très agréable. Déjà, on voyait que les cafés de la Place étaient occupés. Non loin du Théâtre, Tim distribuait ses journaux et les pigeons picoraient avidement dans les mains de l'habituel vieillard les miettes de pain et autrs restes de biscuits. Elle s'arrêta au stand et acheta un exemplaire du Times. Tout en parcourant la première page du quotidien, elle gravit quatre à quatre les escaliers qui menaient à la double porte de verre qui donnait accès au Hall du Shakespeare. Ambre l'attendait déjà.

"Ahem!" lança-t-elle en voyant la jeune femme. Celle-ci releva la tête pour savoir d'où provenait ce son peu gracieux; elle apperçut sa collègue et amie contre une des collones de marbre près de la réception. Sous un jean délavé, elle portait des bottines noires à haut talon qui claquaient d'impatience sur le carrelé du sol. Maria ne pouvait pas supporter ce bruit mais en fit abstraction. Ellle alla à l'encontre d'Ambre tout en brandissant le journal.

"Tu m'avais pourtant certifié qu'il était connu? Et il n'y a pas une seule ligne à propos d'un nouveau metteur en scène à Riverfall...
- Ils ne sont peut-être pas encore au courant. Et sache que tu es en retard ma chère, alors que de nous tous tu habites le plus près: c'est à dire juste en face!
- Une dame sait se faire attendre ma chère!"
retorqua Maria en esquissant un sourire. Elle fourra le journal dans son sac et prenant son amie par le bras, monta les escaliers qui menaient aux salles de répétitions mais aussi aux différents bureaux.

"En tout cas, je suis assez contente qu'il y ait du nouveau. J'espère que ce Rafael Miller va pouvoir mettre en avant les qualités de notre troupe!" fit Ambre tout en montant. "T'en penses quoi?
- Je suis comme St. Thomas: je ne crois que ce que je vois!" Toute malicieuse, elle se dirigea vers le bureaux. Celui d'Alyssa était au fond du couloir.
"Je te rejoins dans une minute, je vais déposer mes affaires...
- Prends les miennes avec s'il te plait."
lança Maria tout en continuant vers le couloir. Elle pouvait déjà entendre des éclats de voix qui émanaient du Grand Bureau.
Que se passait-il la dedans?

Ce n'était pas son genre d'écouter aux portes mais une brusque curiosité l'avait saisie et s'est a taton qu'elle avança d'avantage encore. Elle allait poser sa main sur la poignée mais se ravisa justa à temps. Etait-ce bien prudent? Elle n'avait pas très envie de se retrouver devant le fait accompli si jamais la porte était ouverte et que l'on trouvait Maria Evans, d'ordinaire si réservée et pudique, à espionner comme une gamine de six ans. Mais pouvait-on s'en empêcher? Cela faisait déjà pas mal de temps que Jake Clayton délaissait la Troupe B pour la A. Depuis que Derek était en arrêt maladie, seule elle et Ambre reprenait le flambeau de la troupe comique et l'idée d'avoir un metteur en scène pour l'"Intense Comedy" lui ferait le plus grand bien. Après tout: elle aussi avait le droit qu'on la remarque...

Après un dernier moment d'hésitation, Maria approcha son oreille de la porte...pour l'en retirer brusquement. Cette dernière avait été ouverte avec brusquerie et la jolie - blonde aujourd'hui! - se retrouvait nez à nez avec un jeune homme en furie! Il venait de sortir du bureau de Mademoiselle Dowter en claquant vigoureusement la porte derrière lui et semblait dans un état ... assez indescriptible. Maria avait reculé violemment en recevant de plein fouet cette tornade de colère mais à présent, elle ne faisait que l'interroger du regard.

*Si c'est lui le nouveau...je crois que je vais faire ma crise!*


Dernière édition par Maria Evans le Mer 23 Avr - 15:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A furie...furie et demi! [Rafael/Ambre?]   Mer 23 Avr - 15:51

- Ah et aussi... Je me tape qui je veux!

Il claqua la porte si fort que les murs en tremblèrent, et il espéra bien que ce crétin de Clayton aurait l'intelligence de se la fermer et de rester dans le bureau plutôt que de lui courir après pour le narguer. Il aurait de toute façon tout le loisir de l'humilier dès le lendemain.

Furieux, mais essayant tant bien que mal de le cacher, Rafael crut qu'il allait se mettre à hurler aussitôt l'embrasure de la porte franchie. D'ailleurs, il l'aurait volontiers fait s'il n'était pas tombé nez à nez avec une jeune femme - qui avait bien failli lui coller une trouille monstre et un arrêt cardiaque malgré son jeune âge. Il eut un léger sursaut de recul, puis respira un grand coup pour calmer les battements de son coeur qui faisaient plus que s'emballer à l'instant même, et dévisagea la jeune femme en question.


*Waw...*

Une vraie beauté. La première idée qui lui vint fut qu'il devait absolument la connaître bibliquement - si je puis ainsi m'exprimer - mais il mettait sans doute ça sur le coup de la frustration de n'avoir qu'un poste lamentable et de l'adrénaline qui parcourait ses veines à cause de la peur bleue qu'elle lui avait fichue. Sur le moment, il eut peur que son jean n'en vienne à trop le serrer à un certain endroit, mais la sensation disparut bien vite et il se ressaisit. Après tout, ça faisait un bon moment qu'il n'avait pas eu l'occasion de visiter d'autres chambres que la sienne, ni même de faire visiter son nouveau loft à une parfaite inconnue qui ne le serait plus tellement après qu'il se soit occupée d'elle.

*Arrête de te comporter comme un vulgaire mec, tu es Rafael Miller non de dieu!*

Il lui adressa un léger sourire et fut subjugué en réalité par la magnifique couleur de ses yeux, et essaya tant bien que mal de faire abstraction de sa blondeur éclatante qui n'était pas sans lui rappeler sa chère ex-petite-amie, Agnès. Il préféra se plonger dans ces sublimes perles bleu gris qui n'avaient pas grand chose à envier aux siennes, plus azurées et pâles mais tout aussi intenses.

Son sourire s'accentua alors et il remarqua qu'ils se tenaient encore bien proches l'un de l'autre, le dos du jeune homme quasiment collé contre la porte. Sa chemise noire cintrée s'appuya contre sa veste noire elle aussi style militaire tandis que sa respiration se faisait encore un peu plus lente, et il décida de ne même pas prendre la peine de se dégager pour continuer de lui parler. Une idée amusante lui vint à l'idée. Et si elle était une de ces... Non pas Elena, il l'avait rencontrée déjà. Peut-être Anna ou Mélody. De quoi faire enrager son boss tout en prenant son pied à flirter.

Il dit alors d'une voix calme et posé, un brin séductrice tout de même.

- Ca vous arrive souvent d'écouter aux portes comme ça?

Qu'avait-elle entendu en plus de ça? Son humiliation? Ou son accès de rage qui aurait pu passer pour un acte purement viril et sexy?
Revenir en haut Aller en bas
Maria Evans
Intense Comedy for True Beauty
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 18/04/2008

Humeurs Théatrâles
[Rôle]: Maria Evans ;)
[État/Humeur]: Incrédule?
[Coté coeur?]: Mes Chaussures!

MessageSujet: Re: A furie...furie et demi! [Rafael/Ambre?]   Mer 23 Avr - 16:21

Les points d'interrogation s'enchaînaient dans sa tête cependant qu'ils reprenaient tous deux leurs esprits. Manifestement, ils s'étaient fait peur mutuellement et tout laissait croire qu'il s'agissait effectivement de ce fameux metteur en scène. D'ailleurs, plus les minutes s'écoulaient et plus Maria allait de certitudes en certitudes...

Elle fut frappée de sa jeunesse. Certes, il n'y avait pas d'âge pour se lancer dans la vie active - elle-même avait commencé il y avait peu et son parcours était tout aussi enviable que celui de n'importe quelle étoile de cinéma! - mais quand même! Le jeune homme ne devait pas avoir plus de vingt-cinq ans et puis...tant de fougue en disait long sur son caractère. Or, elle en connaissait un autre dans le même genre.
De plus, il possédait un certain style doublé d'un charme peu commun; malheureusement pour lui, Maria n'était pas du genre à se laisser impressionner! N'était-ce pas un rôle de plus qu'elle allait jouer? En scène!

Ils restèrent ainsi, quelques centimètres les séparant l'un de l'autre, à se regarder mutuellement, sans un mot. Elle-même n'étant pas très bavarde, elle continuait de ses poser des questions sur le curieux personnage.
Etait-ce vraiment le nouveau? Si oui, comment s'était passé l'entretien? Jake était-il déjà au courant? Comment avait-il réagit à la nouvelle venue?
Quand à la nouvelle venue en question, elle lui souriait.

Se moquait-il d'elle? Qu'est-ce qu'il avait à lui sourire comme ça? L'incrédulité - bien qu'elle n'en laissait rien paraître - s'accentua encore lorsque:
"Ca vous arrive souvent d'écouter aux portes comme ça?
- Et ça vous arrive souvent de les claquer de la sorte?"
retorqua-t-elle sur le même ton. Elle avait remarqué qu'il s'était un peu calmé. Elle remarqua aussi que sa voix était bien plus aimable qu'elle ne l'aurait cru...et lui sourit à son tour. Après tout, metteur en scène ou pas, rien ne l'empêchait d'être aimable!

A l'intérieur, des voix reprenaient de plus belle. Maria décella celle d'Alyssa qui mélangeait jurons et autres belles paroles à celle tonutruante de Jake. Aha! Elle se tourna vers l'inconnu, mêlant une mine à la fois interrogatrice et amusée comme elle savait si bien le faire:

"Pour mettre la Belle et la Bête dans un tel état...vous ne devez pas être n'importe qui, vous! Mais...allons dans un endroit un peu moins...sensible!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A furie...furie et demi! [Rafael/Ambre?]   Mer 23 Avr - 16:39

La jeune femme semblait perplexe quand à savoir qui il était. Il était vrai que Rafael n'avait pas pour habitude de faire la une des magazines people - sauf peut-être ce fameux soir de juin, ou lors de sa rupture avec Agnès! - et peu de gens savaient mettre un visage sur le fameux nom de Rafael Miller. Il n'en garda pas moins son sourire adouci par la sérénité qui commençait à l'emplir de nouveau, qui s'accentua encore plus lorsqu'elle lui répondit du tac au tac.

*Et bien, elle a du chien!*

Et ça n'était pas plus mal à vrai, que de voir en face de lui une blondasse sans cervelle incapable de lui répondre. Certes, il ne s'attendait pas vraiment à ce qu'elle lui sorte un truc pareil, mais c'était justement cet étonnant effet de surprise qui intriguait Rafael. Comme si cette jeune femme n'était pas banale, ce qui avait bien sûr l'air d'être le cas.


- Jolie répartie...

Lui répondit-il en haussant un sourcil intéressé et un peu amusé, surtout purement intrigué par cette créature à la fois étrange et particulièrement ... il aurait fallu trouver un adjectif qui n'existait pas pour la qualifier!

Il fut alors sorti de sa semi-contemplation par des cris soudains qui lui parvinrent de derrière lui - derrière la porte en somme - et il s'attendait presque à entendre un bruit de vaisselle cassée tant tout cela lui faisait penser à une dispute de couple. Il afficha un peitt sourire en coin de satisfaction en surprenant quelques bribes d'insultes de la part de Dowter à l'encontre de ce cher Jacob, et fut oh combien heureux d'avoir semé un début de zizanie dans ce maudit théâtre. Il comptait bien ne pas s'arrêter là en plus de ça.

L'inconnue lui souriait enfin, puisque jusqu'à présent elle semblait plus perplexe qu'autre chose à son égard. La remarque qui suivit le fit presque rire, lui laissant juste échapper un léger sourire amusé. La belle et la bête... C'était clairement ça!

Ni une, ni deux, il attrapa la demoiselle par la main - chose des plus directes certes, mais Rafael n'y allait pas par quatre chemins - et l'emmena quelque part, n'importe où il ne savait pas, mais loin des cris de ces deux-là. En temps normal, il n'aurait eu qu'une envie: ruminer son échec chez lui en se grillant deux paquets de clopes tout en songeant à la déco de son nouveau loft pour lui occuper l'esprit.

Mais cette fille était spéciale. Elle avait quelque chose. Aussi la regarda-t'il à nouveau dans les yeux, cette fois elle était contre le mur et il était un peu plus loin d'elle, et reprit d'une voix désormais tout à fait calme. Comme quoi, rien de mieux qu'une femme pour apaiser les esprits.

- Ca vous parait être un endroit assez peu sensible ici pour venir parler à quelqu'un qui n'est pas n'importe qui selon vous?
Revenir en haut Aller en bas
Maria Evans
Intense Comedy for True Beauty
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 18/04/2008

Humeurs Théatrâles
[Rôle]: Maria Evans ;)
[État/Humeur]: Incrédule?
[Coté coeur?]: Mes Chaussures!

MessageSujet: Re: A furie...furie et demi! [Rafael/Ambre?]   Mer 23 Avr - 17:08

De Charybde en Scilla comme dirait Homère...

"Jolie répartie..."

Maria fut assez soulagée qu'il connaissait l'humour, mais plus encore qu'il acceptait qu'on lui réponde par une autre question. C'était déjà ça de gagné d'autant plus qu'elle commençait vraiment à vouloir en apprendre d'avantage.
Elle fut néanmoins un peu surprise lorsque, la prenant impérieusement par la main, il l'entraîna à l'écart de la dispute, comme elle l'avait proposé. Bien qu'elle n'aimait pas vraiment être dirigée, la curiosité l'emporta largement sur son instinct de biche affolée devant le loup et elle se laissa mener sans broncher, trop prise au dépourvu pour en placer une...

Le jeune homme n'était pourtant pas allé bien loin, à quelques mètres seulement devant le grand escalier. Là, sans qu'il lui lache la main pour autant, ils marquèrent une pause, le regard bleu de l'inconnu toujours accroché à celui de la jeune femme. Alors la moutarde, comme on dit, finit par monter au nez de la belle. Avec délicatesse quoiqu'avec quelque fermeté, elle se libéra de la forte mais douce emprise et vint s'accouder à une des colonnes qui soutenait le balcon d'honneur en même temps qu'il donnait sur le grand escalier. Heureusement qu'elle avait donné ses affaires à Ambre sinon, elle aurait été encombrée de son sac et de sa veste! Quoique...elle se sentait quelque peu à l'étroi dans son chemisier-bustier qui laissait ainsi libre ses épaules et son cou.

"Ca vous parait être un endroit assez peu sensible ici pour venir parler à quelqu'un qui n'est pas n'importe qui selon vous?"
Un endroit moins sensible...?
"Pas n'importe qui? Mais qui êtes-vous alors?"

Sa réplique avait tout du Petit Chaperon Rouge: "Mère-Grand, que vous avez de grandes dents!" et elle prenait un malin plaisir à étudier chaque expression qui passait sur son visage; jusqu'où oserait-elle aller?
Elle constata que le jeune homme avait retrouvé tous ses esprits. Au moins, c'était un homme de courtes colères et Maria se félicita intérieurement d'avoir été au bon endroit au bon moment. Cependant, elle scrutait du coin de l'oeuil les divers portes qui menaient dans les entrailles du théâtre, en espérant qu'Ambre vienne la rejoindre. Non pas qu'il la mettait mal à l'aise mais pour une raison qu'elle ne s'expliquait pas, elle sentait que le bel inconnu - car il n'était pas si mal bâtit que ça! - allait lui en faire voir de toutes les couleurs!

Elle pencha légèrement la tête sur le côté, ses mèches blondes plongeant avec elle et lui cachant ainsi la moitié de son visage. Un geste iné qu'elle répètait souvent lorsqu'elle était étonnée ou simplement...très curieuse!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre Roberts

avatar

Nombre de messages : 19
Age : 27
Date d'inscription : 23/03/2008

Humeurs Théatrâles
[Rôle]:
[État/Humeur]: Rieuse, charmeuse...
[Coté coeur?]: *soupire*

MessageSujet: Re: A furie...furie et demi! [Rafael/Ambre?]   Mar 29 Avr - 21:49

Ambre ne pouvait se dépatir de son sourire. D'habitude, il ne suffisait pas de grand chose pour que la demoiselle soit de bonne humeur mais là…là, c'était différent! Elle avait une très bonne raison de se réjouir! Enfin, on avait trouvé un metteur en scène pour la troupe B. Comme elle avait hâte de le rencontrer! Ambre avait l'impression que cela faisait une éternité qu'elle n'était pas monté sur les planches…la scène lui manquait cruellement…elle se faisait une joie de se remettre au travail! C'était une occasion inespérée! En plus, le nom du jeune homme qui devait les diriger était tout de même assez connu dans le milieu du théâtre.
Bref, Miss Roberts était aux anges! Son rêve le plus cher était sur le point de se réaliser…Enfin une chance de montrer son talent! C'était formidable.

Mais ce qui lui faisait sûrement encore plus plaisir, c'était de savoir qu'elle allait partager tout cela avec Maria Evans! Il était évident que si on leur donnait leur chance, les deux comédiennes feraient un tabat! En effet, les deux jeune femmes étaient très proches…et sur scène plus qu'ailleurs! Cette complicité se remarquait bien évidemment dans leur jeu, ce qui rendait leur prestations si particulières.

A peine eut-elle apprit la nouvelle, qu'Ambre s'était précipitée sur son téléphone pour en informer son amie. Elles allaient même pouvoir rencontrer leur nouveau metteur en scène tout de suite!!

Cependant voilà, Maria n'était toujours pas là…
Mais pourquoi donc était-elle encore en retard? Elle habitait à côté pourtant!! AMbre n'était pas vraiment patiente par nature, et son amie avait indéniablement un don pour arriver en retard. A chaque fois, c'était la même histoire! Elle poussa un petit soupire de résignation. Décidément, elle en changerait jamais!

Mais après réflexion, c'était très bien comme ça! Les deux jeune femmes étaient parfaitement complémentaires, toujours sur la même longueur d'onde…Il serait dommage que cela change!

Mais tout de même, Maria exagérait! Ce n'était pas n'importe quelle rendez-vous!
Finalement, la jeune femme arriva, ce n'était pas trop tôt! Ambre regarda sa montre…Dix minutes de retard…bon, elle aurait seulement droit à une petite remarque de sa part! C'était largement acceptable par rapport à d'habitude!!

Après un bref échange, Ambre descendis aux vestiaires des comédiens pour déposer ses affaires et celles de Maria par la même occasion. Ils n'étaient pas loin. En tant normal, il ne lui aurait suffit que de quelques minutes pour s'y rendre…mais le truc, c'était qu'à cette heure, les comédiens et les employés arrivaient tous pour les répétitions. Ambre croisa pas mal de monde dans les couloirs…Et a échanger un petit mot avec chacun, elle ne se rendit pas compte du temps qui passait. Lorsqu'elle remonta, un bon quart d'heure devait s'être écoulé…

A sa grande surprise, elle aperçu son amie qui semblait l'attendre accoudée à l'escalier en compagnie d'un jeune homme qu'elle ne connaissait pas. Elle n'imaginait pas le moins du monde qu'il pouvait s'agir de leur nouveau metteur en scène…
Ambre lança un regard intérogatif à son amie, se demandant ce qui avait bien plus se passer pendant son absence...Qui pouvait bien être cet inconnu??
La jeune femme monta les dernière marches et arriva quelque peu essoufflée. Et oui, elle avait hâté le pas sur le chemin du retour, elle ne voulais pas être en retard.
Elle prit deux seconde le temps de reprendre son souffle et prit la parole.


_Ambre Roberts. Enchantée Monsieur…

On ne pouvait faire une présentation plus simple…Mais d'un côté, la simplicité, c'était ce qu'il y avait de mieux parfois…

[Je m'incruse Very Happy J'espère que je ne vous dérange pas...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A furie...furie et demi! [Rafael/Ambre?]   

Revenir en haut Aller en bas
 
A furie...furie et demi! [Rafael/Ambre?]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Technique Furie
» Arrive en furie [PV Céline]
» Furie au lac ! [PV: Naël et Ariane]
» Furie Nocturne - "La quête des liens
» présentation de demi lovato

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
: O n S t a g e : :: Backstage :: Bureaux-
Sauter vers: