on stage
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ''Summertime'' [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ''Summertime'' [Libre]   Dim 13 Avr - 17:20

Pieds nus, à son habitude, Ophélia Fox était étendue de tout son long sur l'herbe verte du grand parc. La journée s'annonçait merveilleuse alors que la jeune femme profitait de la matiné avant de se rendre à son petit boulot de serveuse.

Vêtue d'une jupe en jean, de grandes bottes ainsi que d'un t-shirt de ''The Police'' sous une veste sans manche, Fox chantonnait les yeux fermés. ''Summertime'' de Joplin, avait toujours eu ce pouvoir de l'appaiser.

'' Your daddy’s rich
And your ma is so good-looking, baby....''


Bougeant ses orteils l'une après l'autre, Ophélia souriait doucement alors que le soleil réchauffait sa mince silouette.

'' She's looking good now.... ''

Se relevant sur les coudes, afin de s'asseoir, la serveuse jeta un regard autour d'elle. Il était tôt et déjà, les gens s'attroupaient un peu partout. Un fin rictus se dessina sur les lèvres charnues de la jeune femme alors qu'un vieux couples se baladait devant elle. Mémorisant l'image, Ophélia avait dans l'intention de reproduire se couple dès ce soir. Enfin un peu d'inspiration. L'air béat, elle continuait à fixer ces gens qui semblaient ne vivre que pour l'amour tout en continuant à murmurer Janis.

Fox n'avait nullement l'envie d'allé travailler par une si belle journée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ''Summertime'' [Libre]   Lun 14 Avr - 0:45

You said you'd be there for me
In times of trouble when I need you and I'm down
And likewise you need friendship
It's from my side pure love but I see lately things have been changing


C’était une belle journée et elles étaient assez rares pour ne pas en profiter. Lorsqu’il était enfant, il en avait eu l’habitude. Être palot par manque de soleil. Le ciel gris au dessus des têtes, courbant les visages vers le gris désespérant de l’asphalte. Alors quand le soleil gagnait à l’encontre de ces foutus nuages, Paolo était le premier à sortir. Et quoi de plus naturel pour lui ? Lui qui aimait voyager, bourlinguer pour être exact. Rester enfermé par beau temps était insoutenable. Embarquant sa guitare et son bloc, il sortit de l’appartement de Rafael.

Ce dernier travaillait au théâtre sous les ordres de ce Jacob. Paolo ne l’avait pas encore rencontré. A vrai dire, il ne s’y était pas même encore rendu mais bientôt sans doute. Son compte en banque avait dépassé depuis longtemps le stade du rouge. Il devait réellement convaincre les responsables de l’embaucher en la seule qualité possible : celle de compositeur. Et hors de question de subir l’affront qu’avait vécu son meilleur ami.

Installé dans l’herbe, il essayait quelques accords et tentait de mettre des paroles sur les sons sortant de son instrument lorsqu’il remarqua une délicieuse demoiselle pas très loin devant lui, installée également dans l’herbe. Et pourquoi pas ? Elle semblait plutôt pas mal, tout à fait son genre même si à la vérité, le genre humain en son entier était le genre du bel italien.

Se relevant, il remarqua qu’elle observait sans la moindre discrétion un couple se promener et un sourire amusé s’étira sur ses lèvres alors qu’il se glissait derrière elle avec le velours d’un loup. Il lui murmura dans le creux de l’oreille ce faisant :


« Ce n’est pas très poli ce que vous faites … »

Il attendit qu’elle se retourne vers lui et s’installa à ses côtés en éloignant son visage du sien, tout sourire :

« Ignorer qui dépose son cœur à vos pieds. » finit-il par préciser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ''Summertime'' [Libre]   Lun 14 Avr - 1:17

[Désolé de mes petits posts ainsi que la qualité de ceux-ci. J'ai encore beaucoup de pratique a faire XD]

« Ce n’est pas très poli ce que vous faites … »

Ophélia mit quelques secondes pour se retourner. Elle ne connaissait pas cette voix si... si masculine? Une voix douce, un chuchotement à peine audible qui un court instant, crispa la serveuse. Les yeux de la jeune femme balaya son interlocuteur avant d'afficher un air plutôt hébété tout en maintenant un regard amusé.

- Alors vous croyez que c'est poli de me faire une frousses comme ça!

Mais à la précision de l'homme, Fox sentit ses joues se teintées d'un rose discret. Cette simple phrase plu bien à Ophélia, cet être avait décidément une certaine aisance avec les mots. Avant de détourner le regard, elle enregistra le profil de l'inconnu... un profil dailleurs très agréable à regarder. En effet, il dégageait une classe inouïe, flattant encore plus Ophélia de sa présence.

Ramenant ses longues jambes contre elle, Ophélia fit mine de s'intéresser à cette jolie et sauvage marguerite blanche qui émergeait de l'herbe verte. Elle prit un air mi-outré, mi-amusé.


- Mais qui donc daignerait déposer son coeur à mes pieds? S'abbandoner ainsi, alors que je pourrais tout bonnement le pulvériser.

Arquant les sourcils et souriant doucement, Ophélia accota sa tête sur ses genoux, de façon à poser ses yeux sur le séduisant jeune homme. Repoussant quelques mèches blonde de son visage, elle attendit une quelconque réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ''Summertime'' [Libre]   Lun 14 Avr - 21:07

*Bingo.*

Oui assurément délicieuse cette jeune demoiselle. Elle lui faisait penser au petit Chaperon Rouge, la teinte rosée qu’avaient pris ses joues devant son approche ne faisant qu’accentuer la ressemblance. Grande, blonde, d’immenses yeux bleus (?) il ne pouvait les définir, une princesse des contes de fées que sa mère racontait à ses sœurs lorsqu’ils n’étaient encore que des enfants innocents et se laissant portés par ces illusions qui n’avaient plus cours aujourd’hui.

Un large sourire s’étira sur les lèvres du jeune homme et un éclat passa dans ses yeux au prononcé des propos de la jeune femme. Il se mordilla la lèvre inférieur et planta son regard chocolat dans celui de la demoiselle en répondant dans un murmure :


« Un impudent sans doute … que l’amour déraisonne au plus haut point. »

Ah, ça il savait y faire avec les demoiselles et les jolis damoiseaux. Poète, il trouvait toujours les mots justes. Musicien, il trouvait le ton adéquat. Intelligent, il devinait le genre de personne qu’il avait devant lui. Et surtout, beau gosse, il savait user de son charme avec dextérité.

Le jeune italien se racla la gorge et posa la main contre sa guitare, toujours posée sur ses genoux, afin de lui présenter la droite pour la lui serrer :


« Paolo. »

Alors qu’elle allait serrer sa main, il l’attrapa délicatement et lui prodigua un baise main dans la pure tradition française c’est-à-dire sans s’aventurer à frôler de ses lèvres la douceur de la peau de la jeune femme.

« Enchanté. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ''Summertime'' [Libre]   Mar 15 Avr - 5:15

Lâchant un rire discret, Ophélia fit rouler ses yeux (verts Razz) au ciel. Le charme de ce dernier et surtout la guitare posée sur ses jambes enchantait énormément Fox tout en lui affligeant un petit pincement au coeur. Un musicien, comme elle les aime.

Bien sur, le chic et envoûtant Italien assit à ses côtés était tout le contraire d'Evan Green, son défun petit ami. Certes les deux s'avéraient musiciens mais Evan semblait plus brusque, sans fines attentions et très égocentrique.Tant qu'au nouveau venu, Ophélia appréciait la présence de ce gentleman, tout droit sortit de nul part.

Lorsqu'il lui baisa la main et que ses doigts prirent gracieusement les siens, Fox se surpris à apprécier la proximité avec ce parfait inconnu apparement prénommé Paolo. Un peu confuse de cette galantrie peu commune de l'époque, elle glissa un regard amusé dans celui de l'homme.


- Ophélia...

Se défaisant très tranquillement de cette délicate étreinte, la jeune femme glissa son index le long du manche de l'instrument avant de reposer ses mains contre ses jambes. Ophélia adorait la guitare, elle s'harmonisait si bien à la voix. Lorsqu'elle était bien joué, il n'y avait rien de plus libérateur que de chanter au rythme de sa mélodie.

- Puisque l'amour semble tromper votre raison, pourquoi ne pas me jouer quelque chose de beau?

Désignant la guitare de son menton, Fox alla appuyer ses bras derrière elle, contre le sol. D'un petit air défiant, elle camoufla une certaine impatiance à l'idée de l'entendre gratter les cordes d'acier. Admettant un bref coup d'oeil sur la tenu de Paolo, Ophélia eu un air très flatteur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ''Summertime'' [Libre]   Jeu 17 Avr - 17:36

[Vive l'interactivité : clique sur les paroles Wink ]

Le ciel bleu, le soleil doux et voluptueux et une jeune femme délicieuse à regarder. C’était assurément une belle journée qui débutait pour le jeune homme, sachant qu’il ne s’était levé que deux heures auparavant. C’était des plus agréables et la demoiselle encore inconnue à cette minute était à croquer. Mais il savait comment se comporter avec de telle demoiselle. Il ne fallait pas l’effaroucher. Et ce n’était pas son genre de toute manière. Toujours en finesse et en délicatesse. C’était tellement plus subtil.

Lorsqu’enfin, elle révéla son prénom, le jeune homme pencha légèrement la tête de côté et approuva de celle-ci comme pour la saluer :


« Très joli prénom. O pâle Ophélia, belle comme la neige. »

Rimbaud. Il s’en sentait proche. Le poète français torturé, opiomane, bisexuel, troubadour ambulant, mourant dans la fleur de sa jeunesse en plein désert saharien. Oh que oui, ça lui parlait. S’il croyait aux vies antérieures, il serait persuadé d’être sa réincarnation.

Et la jeune femme, la réincarnation d’Ophélia. Ses yeux de biche pris dans les phares d’une voiture lui donnait un côté vulnérable renforcé par l’extrême pâleur de sa peau mais délicieusement dorée. D’un autre côté, ses longs cheveux indomptés lui donnaient un petit côté sauvage et naturel reposant.

Le jeune italien rit doucement devant l’enthousiasme légèrement dissimulé de la demoiselle et il planta ses yeux dans son regard lorsqu’elle semblait fasciné par sa guitare qui ne le quittait jamais. Il se racla la gorge et dans un large sourire :


« Selon les souhaits de la belle demoiselle. »

Il posa ses yeux sur son instrument et plaça ses longs doigts avec une douceur inconnue, caressant les cordes comme s’il s’était agi du corps d’une femme. Un moment quasi sacré. Il se mit alors à fredonner une de ses reprises, totalement coupé du reste du monde mais ne la quittant pas des yeux pour autant.

Something in the way she moves attracts me like no other lover.
Something in the way she woos me.
I don't want to leave her now,you know I believe and how.

Somewhere in her smile she knows that I don't need no other lover.
Something in her style that shows me.
I don't want to leave her now, you know I believe and how.

You're asking me will my love grow, I don't know, I don't know.
You stick around now, it may show, I don't know, I don't know.


Lorsqu’il eut terminé sa petite chanson, il lui sourit joyeusement, la musique le faisant vibrer comme rien d’autre, sa raison de vivre, le sens de ton existence. Puis il attendit en silence le verdict.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ''Summertime'' [Libre]   Sam 19 Avr - 17:46

[ Ce film est tout simplement délectable I love you ]

Les notes défilaient harmonieusements alors qu'une voix mieilleuse teintée d'un délicieux accent italien (Non pour Sturgess mais plutôt pour Paolo ^^) s'élevait tranquillement. Le souffle court face à tout ce talent, Ophélia prêta une oreille attentive et envoûtée. La musique eu un effet immédiat, multipliant tout l'intérêt qu'elle portait déjà au jeune musicien. Ses cheveux en bataille, synonyme d'un laissé-allé enchantait la serveuse qui retenait cette envie pressante d'y glisser ses doigts. Quant aux yeux bruns amande de celui-ci, la vivacité et l'air charmeur qui les habitait captivaient le regard perçant d'Ophélia.

Un doux frisson lui parcourut l'échine dorsal alors qu'il terminait son interprétation de cette voix stupéfiante.Toujours ses yeux posés sur les siens, la serveuse mit un certain moment avant d'émettre une quelconque réaction. La musique avait ce pouvoir de lui faire perdre la notion du temps, des choses.
Les beatles possédaient un place de choix dans l'échelle de goût musicaux d'Ophélia qui se réjouit de la version de Paolo, décidément l'homme avait sû flairer ce qu'elle aimait.


- Pas mal...

Un large sourire et un petit rire trahissait la réponse banale de Fox qui avait trouvé la prestation de l'homme tout sauf insignifiante. Détournant le regard tranquillement, elle posa les yeux sur la vielle montre accrochée à son sac. Cette montre en cuir avait appartu à son père, seul effet que sa mère biologique avait bien pu lui remettre. Le viellard l'avait oublier dans le médiocre appartement qu'était celui de Venus, la nuit avait été courte, l'argent consolant.Ophélia l'avait gardé, tout comme la vidéocassette, sans même vraiment l'apprécier.

Les aiguilles indiquaient 10h15, déjà, la jeune femme était en retard, à son habitude. Son regard s'affola alors qu'elle s'empressait d'enfiler ses grandes bottes de cuir et de déposer son sac sur son épaule. Voyant l'air interrogateur de Paolo, Ophélia se releva en vitesse.


- Je dois aller travailler, je suis en retard!

Reculant doucement elle fit un mince sourire, déçut de devoir quitter l'homme de si tôt. Fox hésita entre laissé aller le destin, le laissé parler ou lui donné une adresse. Passant la main dans ses cheveux et mordillant sa lèvre inférieur, Ophélia le regarda quelques secondes. Elle se sentait puéril d'attacher une si grande attention à cet homme aussi clandestin soit-il. Et puis quoi, elle n'avait que 19 ans, Ophélia Fox ne détenait pas encore la maturité d'un vieux sage.

Le chemin de terre sous ses pieds l'inspira alors. Dénichant une brindille, elle dessina le sceau du Baroque, l'auberge où elle travaillait, sur le sable tiède. S'il tenait à la revoir, il allait trouver, autrement, elle aura comprit. Haussant les sourcils tout en posant ses yeux sur Paolo, Ophélia le fixa un court instant avant de dirriger son regard vert vers la route. La serveuse délaissa celui-ci et déguerpit en direction du restaurant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ''Summertime'' [Libre]   Mar 22 Avr - 19:47

[Je confirme! I love you ]

Chanter n’était clairement pas son truc. Il préférait largement composer. Diriger en quelque sorte. Chanter, il le laissait aux autres. Oh ce n’était pas parce qu’il n’aimait pas être sous le feu des projecteurs, loin de là. Il adorait être au centre de l’attention, en faire ce qu’il désire, qu’on parle de lui. Le plus souvent en bien s’entend. Mais il considérait avec dédain le fait de chanter sur scène, ne faire que ça. Chanter ses propres compositions lui donnait en quelque sorte l’impression d’être violé, qu’on pénétrait dans son intimité alors qu’il était sur le trône sans faire plus attention. Et chanter les œuvres d’un autre, c’était … inopportun. D’accord, il avait enregistré un album de reprise des Beatles mais les avait faite à sa sauce. Mais la musique était véritablement son truc, comme on dit. Il vivait ‘musique’. Il respirait ‘musique’. Il mangeait ‘musique’. Il était lui-même ‘musique’. Et avantage non négligeable, il suffisait de dire qu’on était musicien pour emballer les filles. Sans doute quelque chose dans leur subconscient analysait la situation en faisant des parallèles avec les différents instruments artificiels et naturels des messieurs.

Lorsque les dernières paroles s’échappèrent de ses lèvres dans son timbre légèrement cassé par son accent profondément italien, il laissa glisser ses doigts une dernière fois sur les cordes de sa guitare avant de planter son regard dans celui de la demoiselle. Ce dernier semblait indiquer plus que ce que ses lèvres avaient bien voulu admettre. Il le savait qu’il chantait bien. C’était quasi inné chez lui. Plus qu’une vulgaire chanson, il interprétait ses chansons, il les vivait et son but était irrémédiablement de les faire vivre à ses auditeurs.


« Merci. » répondit-il dans un sourire indescriptible.

Lorsqu’elle observa discrètement sa montre, il suivit son regard et constata qu’il était encore tôt. Comment était-il parvenu à se tirer de son lit avant même que le soleil n’atteigne son paroxysme dans le ciel ? C’était un mystère total. Ou alors, peut être que Rafael l’avait réveillé sans s’en rendre compte, sans bruit. A bien y réfléchir, Paolo se demandait même s’il s’était couché en fin de compte. Il ne se souvenait pas s’être réveillé. Sans doute l’excitation de retrouver son pays natal et l’atmosphère qui y était attaché. Et celle de Rafael.


« Je ne voudrai pas vous retarder alors. »

Il se redressa en bon gentleman et jeta un coup d’œil amusé au logo qu’elle dessinait au sol. Un indice ? Une chasse au trésor ? Un sourire en coin se dessina sur son visage et il hocha la tête en plongeant son regard dans le sien avant d’avancer la main vers son visage et de le frôler. Elle avait un brin d’herbe dans les cheveux qu’il retira avec douceur avant de pencher légèrement la tête en guise d’au revoir.

« A une prochaine fois sans doute. »

Il l’observa s’éloigner sur le chemin de terre avant de se réinstaller finalement dans l’herbe en jouant à nouveau de sa guitare. L’inspiration était-elle au rendez-vous ?
[TOPIC FERME]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ''Summertime'' [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
''Summertime'' [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
: O n S t a g e : :: RiverFall : La ville :: Le Grand Parc-
Sauter vers: